Comptes rendus de meurtres de femmes commis par des hommes depuis un an au Québec

Féminicides de 2022 à ce jour

Manon Boisvert, 54 ans, égorgée le 5 janvier 2022 dans le terrain de stationnement d’un centre commercial du boul. Roland-Therrien à Longueil. Son corps est resté trois jours dans sa voiture avant que quelqu’un ne le remarque. Un homme de 46 ans et une femme de 36 ans ont été arrêtés au début de juin et accusés de ce meurtre, qui serait lié à une transaction de drogue.

Patrizia Rao, 59 ans, tuée par son conjoint, Fredérick Lynn Blair, 63 ans, à Dunham, le 18 février.

Maria Cristovao, 71 as, tuée par son conjoint Joao Marques, 75 ans, à Laval, le 19 février.

Madeleine Desormeaux, 68 ans, tuée de plusieurs balles par son conjoint, Laurent Thibeault, 76 ans, à Lebel-sur-Quevillon le 31 mars.

Louise Avon, 64 ans, tuée par son conjoint Pascal Arsenault, 49 ans, à Ste-Agathe, le 1er avril. Il a ensuite incendié leur demeure.

Cynthia Landry, 34 ans poignardée à mort le 7 avril dans un logement du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Le suspect arrêté est Jerry Avril, 32 ans. Il avait été accusé en décembre dernier pour une histoire d’agression armée survenue dans un contexte conjugal. Le Journal de Montréal déclare qu’il aurait été en « psychose toxique » et que c’est la police qu’il faut blâmer…

Monique Landry, 58 ans, poignardée par son conjoint, Jean-Guy Godbout, 65 ans, le 5 mai 2022, à Carleton-sur-Mer, à l’occasion d’un divorce.

Audrey-Sabrina Gratton, 43 ans, tuée à Sorel-Tracy, le 31 juillet, puis enduite d’essence et son cadavre brûlé par son ex-conjoint de 34 ans, Francois Chapdelaine, qui a ensuite été arrêté après un accident en s’enfuyant, souffrant de graves brûlures.

Kamila Rodriguez Vital De Queiroz, femme dans la trentaine, tuée à Ste-Marthe-sur-le-Lac le 17 août, apparemment par son conjoint, Jonathan Da Rosa Queiroz, 42 ans, qui avait aussi ligoté le père de la victime et s’est suicidé un peu plus loin dans sa voiture.

Gisèle Betondi, 29 ans, originaire du Cameroun, poignardée à mort devant ses trois enfants en face de chez elle à Ville La Salle le  8 septembre par son mari Hosea Puhya, 50 ans, qui avait parrainé son immigration au Canada et l’agressait périodiquement. Elle avait tenté de lui échapper en portant plainte à plusieurs reprises et en en allant vivre chez une amie. « Après qu’il a été arrêté par la police pour violence conjugale, il n’arrêtait pas de dire qu’il allait la retrouver pour la tuer. » (Daniela Gangangte, une proche de la victime)

Viergemere Toussaint, 42 ans, tuée chez elle le 16 septembre par son ex-conjoint Antoine Coby, 36 ans, à Montréal-Nord, qui a été accusé de meurtre au premier degré. On lui avait interdit d’approcher de la victime, après une arrestation pour séquestration, voies de fait et vol l’été dernier.

Synthia Bussières, 38 ans, poignardée à mort avec ses enfants de 2 et 5 ans chez elle dans une tour à condos de Brossard, la nuit du 25 septembre. Le logis a ensuite été incendié. Le suspect arrêté est Mohamad Al Ballouz, 35 ans, retrouvé blessé, co-propriétaire du condo.

Karine Bélanger, 36 ans, a été trouvée morte le 25 septembre dans un véhicule calciné stationné sur un chemin dans un champ de maïs à St-Bernard. Keven Deblois, 24 ans, un récidiviste ayant une longue feuille de route, qui était en liberté provisoire malgré un « risque de récidive jugé très élevé », et était en relation avec la victime depuis quelques semaines, a été arrêté et accusé de ce meurtre le 12 octobre.

Annie Dilauro, 90 ans, a été battue à mort par son conjoint, Brian Paul Dennison, 82 ans, dans une résidence pour aînés de Vaudreuil-Dorion, le 19 octobre.

Louise Boucher, 65 ans a été poignardée à mort par par son fils Mitchell Arnott, 29 ans, dans sa résidence de l’Île Bizard le 19 octobre. Il a prétendu avoir été attaqué par la victime à coups de batte de baseball. Le mari de la victime a également été tué.

Donna Callahan, 69 ans, récemment retraitée et qui travaillait encore en garderie scolaire, battue à mort par son mari, Terry Oligny, 64 ans, à St-Jean sur Richelieu, le 12 novembre. Il a été accusé d’homicide involontaire.

« Les féministes ont la désagréable habitude de compter les cadavres et de refuser de fermer les yeux sur leur sexe. » (Catharine A. Mackinnon) 

Communiquer toute correction ou ajout à martin@laurentides.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.