Les transfemmes sont-elles des femmes?

« (…) Colporter le mythe selon lequel les transfemmes sont des femmes et les humains peuvent changer de sexe n’est ni vrai, ni utile, ni bienveillant. On peut revendiquer et obtenir les droits des personnes trans en fonction de leurs mérites, tout comme certains aspects des droits des femmes l’ont été par le passé. »

Au Royaume-Uni, la BBC rompt enfin avec le lobby Stonewall

« (…) En s’affranchissant aujourd’hui du lobby Stonewall, la BBC, institution précieuse, a-t-elle ouvert la voie à d’autres organismes publics ? Aucune autre organisation de lobbying, en particulier celles qui refusent même de discuter des différences d’opinion sur des questions d’importance publique, ne devrait plus jamais s’en approcher d’aussi près. »

Protégez les enfants

« (…) De nombreuses personnes qui se désistent du processus déclarent également « ne pas avoir reçu une évaluation adéquate de la part d’un médecin ou d’un professionnel de la santé mentale avant de commencer la transition ». Pour les jeunes qui s’identifient comme trans et qui désistent ensuite, certaines portes se seront définitivement fermées pour eux. vu les effets irréversibles des bloqueurs de puberté et des hormones sexuelles croisées : ils ne pourront jamais devenir ce qu’ils auraient pu être. (…) »

Lettre à la femme qui m’a traitée de TERF et de transphobe haineuse, pour avoir défendu les droits des femmes

« (…) Souvenez-vous de moi lorsque vous lirez dans les journaux que les statistiques criminelles concernant les viols et les meurtres commis par des femmes sont en augmentation, et que les femmes commettent aujourd’hui un nombre bien plus élevé de viols et de meurtres que lorsque vous étiez adolescente ou jeune femme. Et vous savez que que ces « femmes » sont des hommes et que les statistiques sont fausses, mais contester cela serait un discours haineux. (…) »

Pourquoi le premier ministre du parti Progressiste espagnol parle-t-il interdire la prostitution ?

« (…)Madrid a décriminalisé la prostitution en 1995, mais contrairement à d’autres pays européens, le commerce du sexe nouvellement légalisé n’est pas réglementé par le gouvernement. Une exception notable est l’interdiction du « proxénétisme », c’est-à-dire le fait pour une personne de servir d’intermédiaire entre une travailleuse du sexe et un client. Mais cette interdiction n’a pratiquement aucun sens, puisque les boîtes de nuit fonctionnent effectivement comme des maisons closes en « louant » des chambres à des travailleuses du sexe dont le gouvernement ne reconnaît pas la légitimité du travail. …

Fibromyalgie: La douleur impensée, de Joelle Palmieri

La douleur impensée Autopsie féministe de la fibromyalgie, une « une maladie de femme » Par Joelle Palmieri L’auteure madame Palmieri, nous convie à la suivre dans son parcours de victime de cette maladie chronique qu’est la fibromyalgie. Un véritable chemin semé d’embuches avec des périodes de répits et des moments de rechutes épuisants et…

Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

Olivia Villa, étudiante au lycée, slam une analyse très féministe. (Une vidéo YouTube qui remonte à 2017) 1. Prends une douche, tu ne veux pas te mettre à sentir. 2. Choisis une tenue tendance, tu ne veux pas continuer à être la risée à l’école. 3.Mets au moins un peu de maquillage pour pouvoir montrer…

Le Japon découvre « TRANS » d’Helen Joyce

« (…) Dans le cadre de cette réaffectation, l’individu transidentifié se donne un nouveau nom qui correspond à son genre « correct ». Au lieu de « Jack », il devient « Jill ». L’idéologie trans affirme que le genre est « fluide » et non « binaire », mais les personnes trans insistent pour avoir des noms féminins et masculinisés, fermement conformes aux normes de genre traditionnelles. Ne pas utiliser le nouveau nom et le pronom préféré d’une personne trans est traité comme une insulte de premier ordre. (…) »