Barbara Kay s’étonne d’une nouvelle culture du déni de l’évidence au profit des agresseurs

« Le scandale aujourd’hui associé à l’organisation Mermaids devrait être un signe d’espoir que les garde-fous des lois, des coutumes et des tabous sont toujours en place, fût-ce de manière chancelante. Mais le mouvement qui s’efforce de normaliser une « repensée » de la pédophilie considérera cet embarras comme un revers temporaire, car il croit que l’esprit du temps est clairement dans son camp. »

My Name Is Andrea – enfin en ligne

« À une époque où les droits des femmes sont menacés et où le porno prolifère, peu de choses restent aussi prémonitoires ou aussi puissantes que la vie et les paroles d’Andrea Dworkin, mises en scène ici par une variété de personnages primés pour faire le procès de l’expérience quasi universelle de la violation des droits des femmes. »