Voici enfin la biographie d’Andrea Dworkin

« Je voudrais que mon amie, Andrea Dworkin, soit là pour parler de ce livre et le commenter elle-même, mais grâce à cette biographie éclatante de Martin Duberman, vous pourrez désormais rencontrer l’un des plus grandes penseuses, écrivaines, et militantes de notre temps. Si le féminisme avait un prophète, s’écriant des collines, nous avertissant du pire et nous poussant vers le meilleur, ce serait Andrea ».
(Gloria Steinem)

Objections à l’étiquette « cis »

« (…) il y a une différence fondamentale dans l’usage des mots « hétéro » et « cis ». Le mot « hétéro » a un sens définissable, qui est « hétérosexuel : personne attirée par le sexe opposé ». Même si l’homosexualité n’existait pas, l’hétérosexualité aurait toujours une définition significative — il n’est pas nécessaire de croire en l’homosexualité pour que l’hétérosexualité existe.

Pour sa part, le terme « cis » dépend d’un système de croyances qui lui donne un sens, et c’est ce qui en fait plus qu’un descripteur neutre (…) »

Six croyances irrationnelles et leurs conséquences dévastatrices

« …On nous demande actuellement de croire que des hommes peuvent littéralement se transformer en femmes. Il n’existe aucune preuve scientifique à cet effet – et pourtant on nous demande d’accorder à es hommes la courtoisie du titre de femme. D’aucuns ne peuvent y voir aucun mal, y voyant une façon d’aider un minuscule groupe de personnes souffrantes…. »

Entretien avec Rebecca Mott, femme sortie de la prostitution

 »(,,,) L’abolition est toujours ancrée dans la restitution de leurs droits de la personne et de leurs voix aux personnes réduites au silence et opprimées. Cela signifie qu’il faut s’attaquer à ceux qui sont au pouvoir – c’est donc toujours de l’anticapitalisme et de l’antipatriarcat. Les problèmes surviennent quand les voix des opprimées sont tenues pour une valeur symbolique faites pour être symboliques ou réduites au silence. Cela est courant dans les grands groupes abolitionnistes, souvent influents, où les femmes sorties du milieu sont utilisées et jetées, traitées comme des actrices sous-humaines et non comme des êtres humains à part entière.(…) »

Titre d’une vidéo de l’empire PORNHUB: « Une Blanche que l’on baise gémit ‘Black  Lives Matter’ »

« (…) Pendant trop longtemps, l’industrie a utilisé le masque de la sexualité libérée pour protéger ses images racistes et son idéologie haineuse, qui ne seraient pas tolérées ailleurs. Au moment où nous voyons des hommes et des femmes Noir-e-s mourir continuellement à cause de cette « peur » fabriquée de toutes pièces, l’industrie du sexe doit être tenue responsable de son rôle dans le profit qu’elle tire de l’utilisation de tropes racistes qui mettent en danger la vie de l’ensemble des Noir-e-s. »

Lettre ouverte sur la justice et la nécessaire ouverture des débats, signée par 150 écrivaines et écrivains – dont Margaret Atwood et JK Rowling

Ce texte va être publié en anglais dans l’édition d’octobre du magazine Harper’s. https://harpers.org/a-letter-on-justice-and-open-debate/ TRADUCTION: Nos institutions culturelles sont confrontées à un moment éprouvant. De puissantes manifestations en faveur de la justice raciale et sociale débouchent sur des demandes de réforme de la police qui n’ont que trop tardé, ainsi que sur des appels plus…