Des trans féministes s’insurgent contre une proposition de réforme législative au Royaume-Uni

« Pour Yardley, cette législation « profondément régressive » fera non seulement très peu pour lutter contre la discrimination que vivent les transsexuel·le·s comme elle, mais une telle politique rendra également les femmes incapables de tenir tête aux hommes opportunistes qui s’en serviront de mauvaise foi pour accéder à des domaines comme les refuges, les salles d’essayage de vêtements et les groupes de soutien pour survivantes d’agression sexuelle. »

Publicités

Au-delà des gentils et des méchants.

« Si nous décidons de ne pas parler de patriarcat parce que c’est trop gênant, alors arrêtons de prétendre que nous allons mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels, et reconnaissons que tout ce que nous pouvons faire, au mieux, c’est gérer le problème. « 

On ne naît pas prostitueur, on le devient 

…En recentrant l’accent du « débat » traditionnel de la prostituée vers la demande, nous pouvons remettre en question la perception publique de l’acheteur sexuel typique et la banalisation de la prostitution dans la culture des « prostitueurs »…

Illustration de Meghan Murphy

Oui, vous aussi. Qu’en est-il des hommes ?

…Cela pourrait sembler le pire moment où poser la question qui est devenue une farce en soi, « Qu’en est-il des hommes ? » Mais j’ai cette question en tête. Qui sont les personnes qui ont amené des légions de #MoiAussi à prendre d’assaut mon mur Facebook ? Et qu’attendons-nous d’eux ? Attendons-nous quoi que ce soit ?…

Ce pour quoi la prostitution ne doit jamais être légalisée – Julie Bindel

« Si la prostitution est présentée comme un travail, il va de soi que les travailleuses ont besoin de droits. Le problème est que l’expression « travailleuse du sexe », inventée dans les années 1980 et de plus en plus utilisée par la police, les travailleurs de la santé et les médias, inclut les pornographes, les danseuses érotiques et les proxénètes, en même temps que celles qui vendent réellement du sexe. »