Jessica Eaton: « Arrêtez de me demander ‘Mais que faites-vous des hommes…?' » 

« Je ressens ces jours-ci de plus en plus de colère face aux « Mais que faites-vous de… » que me lancent tous ceux qui tentent de changer le sujet chaque fois que j’écris ou que je parle des femmes ou des filles. »

Publicités

Il est temps de cesser d’invoquer une théorie régressive de l’évolution pour justifier la chosification sexuelle des femmes.

Même de « bons gars » continuent à défendre un droit d’accès des hommes aux corps des femmes sous prétexte d’une théorie discréditée de l’évolution. 15 novembre 2017, par Heather Brunskell-Evans Une campagne de réactions hostiles est apparue en parallèle à la campagne #MeToo. Brendan O’Neill, rédacteur en chef de Spiked et farouche défenseur de la liberté…

La Marche des femmes de Vancouver fait l’objet de menaces misogynes adressées à des femmes

« Les transfemmes sont des hommes. La vérité n’est pas la haine. Ne vous laissez pas duper. Le discours trans est misogyne et homophobe. Être femme n’est pas un « sentiment », un costume ou la représentation d’un stéréotype. Être femme est une réalité biologique. Il n’existe aucune raison éthique ou morale de mentir pour apaiser l’ego masculin. »

La gentrification du statut des femmes

« Apparemment, la condition féminine est aujourd’hui devenue si inclusive qu’elle peut être vécue par n’importe qui, sur la seule base de ses « sentiments ». Mais en même temps, cette théorie-coqueluche enlève toute signification à la condition féminine, en la privant de toutes racines structurelles. »