MAID (sur Netflix)

Recension de Texan Tish Tillis Donc MAID est sur Netflix… et c’est probablement l’une des séries les plus importantes de l’histoire. Yep. Je l’ai dit.Pourquoi est-il si important de parler de la violence conjugale ? C’est important parce que même si les femmes sont les victimes, la violence conjugale est terriblement stigmatisée, même en 2021.…

Parution d’ANTISPORTIF, qui sera présenté par une de ses autrices à Lyon dans deux semaines

Les militants radicaux genristes se servent actuellement d’une théorie pseudo-scientifique de la biologie humaine pour s’emparer du monde du sport et subvertir le concept établi de longue date du fair play – en forçant des femmes et des jeunes filles à risquer leur sécurité et en les écartant au profit d’athlètes masculins, sous prétexte d’ « inclusivité ».

Levée de fonds pour le film « My name is Andrea »

L’une de nos productrices a écrit : « En repoussant les limites de la narration non romanesque, le film montre (plutôt que raconte) la nature épique de la misogynie culturelle et nous interpelle sur les raisons pour lesquelles nous rejetons certaines femmes, sur ce qui nous ouvre à d’autres voix et sur les raisons pour lesquelles la plupart d’entre nous capitulent tacitement devant une culture de violence systémique envers les femmes ».

Tête-à-queue en Suède à propos des « changements de sexe » chez les mineur.e.s

(…) La nouvelle politique suédoise est cohérente avec les directives récemment révisées de la Finlande, qui ont été modifiées pour donner la priorité aux interventions et au soutien psychologiques plutôt qu’aux interventions médicales, en particulier pour les jeunes sans antécédents de dysphorie de genre dans l’enfance (ce qui est actuellement le cas de figure le plus courant).(…) »

Voici enfin la biographie d’Andrea Dworkin

« Je voudrais que mon amie, Andrea Dworkin, soit là pour parler de ce livre et le commenter elle-même, mais grâce à cette biographie éclatante de Martin Duberman, vous pourrez désormais rencontrer l’un des plus grandes penseuses, écrivaines, et militantes de notre temps. Si le féminisme avait un prophète, s’écriant des collines, nous avertissant du pire et nous poussant vers le meilleur, ce serait Andrea ».
(Gloria Steinem)

Un nouveau livre explique les raisons pour lesquelles les femmes sont blâmées pour tout.

« Les résultats de cette enquête sont déprimants mais révélateurs, dit-elle. J’ai été surprise de voir combien d’hommes et de femmes adultes pensaient qu’il était normal d’avoir des relations sexuelles avec une femme pendant son sommeil. Dans ce scénario, 20 % des personnes interrogées ont déclaré que si un homme a des relations sexuelles avec une femme endormie, c’est de sa faute à elle… »