Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

Olivia Villa, étudiante au lycée, slam une analyse très féministe.

(Une vidéo YouTube qui remonte à 2017)

1. Prends une douche, tu ne veux pas te mettre à sentir.

2. Choisis une tenue tendance, tu ne veux pas continuer à être la risée à l’école.

3.Mets au moins un peu de maquillage pour pouvoir montrer ton visage en public et être un peu jolie.

Tu ne peux même plus te reconnaître toi-même et ton visage te pique furieusement mais tu ne peux pas te gratter pour te soulager sinon tu vas ruiner les heures de peinture méticuleuse que tu as appliquée sur ton affreux visage. 

4. N’oublie pas de coiffer tes cheveux en boucles élégantes. Tu ne dois pas laisser tout le monde à l’école voir comment tes cheveux frisottent comme un chimpanzé électrocuté, évidemment.

5. Fourre tes gros pieds dans les Converse qui écrasent les orteils et font des ampoules sanguinolentes, tout le monde les porte à l’école. Tu ne peux certainement pas être celle qui détone.

Dans le miroir de la salle de bain, tu vois une étrangère qui a réussi à te soutirer ta réflexion et la remplacer avec celle d’une fille complètement différente. Chaque item de ta tenue est inconfortable mais, malgré les heures que tu as passées à tenter d’avoir l’air jolie, tu ne seras jamais à la hauteur des autres filles à l’école.

Tu refoules quelques larmes mais c’est vraiment un tsunami d’émotions que tu retiens, tu ne pourras jamais l’avouer à qui que ce soit sinon ils ne te respecteront plus comme avant. À moins qu’ils ne t’aient jamais respectée ?

Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

Pour être belle, il faut souffrir.

6. Sors du bus.

7. Trouve une meute pour circuler entre les cours parce que Dieu sait qu’on ne se promène pas toute seule.

Mais tu n’aimes même pas ces gens-là. Ils jurent et font plein de blagues salaces, et ils se moquent de toi en riant.  Tu sais bien que tu ne devrais pas te tenir avec eux mais, bon, ils sont les mioches populaires et tu veux juste que les gens t’aiment comme ils les aiment, eux.

Tu es clouée au pilori sous les tomates et les (inaudible) haineuses lancées par la foule à ta petite tête angoissée. Tu ne peux pas te tenir debout parce que tu es toute seule, piégée et impuissante et tu ne peux pas te tenir debout parce que ces mioches populaires sont comme des monarques à l’école et apparemment, tout ce qu’ils font et disent fait loi.

Tu prends chaque commentaire, chaque jugement, chaque présomption, chaque opinion, chaque coup d’œil étrange, chaque remarque, chaque critique, chaque recension, chaque rapport, chaque évaluation, et, avec, ton estime de soi sombre comme un navire qui coule. Tu coules, coules, coules dans les mornes et sombres profondeurs.

Tu regardes toutes les autres filles, ta tête tourne à cent kilomètres à l’heure. J’aimerais avoir ses yeux, j’aimerais avoir ses cheveux, j’aimerais être aussi mince qu’elle, j’aimerais avoir ses dents parfaitement droites et blanches, j’aimerais avoir sa confiance en elle-même, j’aimerais que les garçons m’aiment autant qu’elle.

Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

Il n’y a aucune justice en ce bas monde.

8. Finis ton travail.

Tu ne peux rien régler sauf travailler tes devoirs. Tu en est fière parce que c’est possiblement ta seule qualité bien spéciale. Tu le fais pour voir les sourires radieux de tes enseignants lorsqu’ils célèbrent ton travail, les félicitations joyeuses de la douce pluie qui apporte un arc en ciel magnifique, le soleil radieux qui ramènent les prés de marguerites dorées, l’une des seules choses qui te remplissent de joie. Mais être intelligente, c’est être impopulaire. En fait, tu seras perçue comme une intello, trop intelligente, une calculatrice humaine, cérébrale, geek, chouchou, téteux, toutes les merveilleux termes concevables.

La jalousie de nos pairs est un polluant qui nous cache les arcs-en-ciel, un bulldozer qui ravage les prés qui étaient remplis de marguerites anciennement dorées, les objets intangibles qui écrabouillent ta joie de vivre comme un insecte.

Les A ne t’apportent que des tourments.

Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

Allez, passe à autre chose.

9. La journée s’achève, prépare-toi à aller te coucher.

10. Déshabille-toi, mets ton pyjama.

Wow, est-ce que j’ai pris du poids aujourd’hui ?

11. Délies tes cheveux.

Wow, mes cheveux ont l’air d’une vadrouille.

12. Laves-toi de tout ce maquillage.

Je ne peux même pas souffrir de me regarder.

Voilà ma vie, à tous les jours.  Je ne peux le contrôler. On m’a dit que je ne pouvais comparer des bananes avec des oranges. On m’a dit que je suis tordue. On m’a dit que je devais être reconnaissante d’être celle que je suis. Mais pendant nos années au lycée, nous sommes sur notre propre route à découvrir qui nous sommes sur un petit jet, et parfois, vous ne pouvez pas contrôler ce qui vous arrive, les turbulences vont vous désarçonner. Cependant, être populaire n’est pas toujours une qualité. On se dit ‘je veux simplement que les autres m’aiment, je veux simplement être acceptée’. Mais sauter des repas et vous marquer aux poignets n’arrangera pas les choses. Des filles voudront que vous soyez comme elles mais d’autres filles vous regardent et désirent être vous.  

La société postule que les filles doivent avoir de très menues tailles, la peau bronzée, de longs et soyeux cheveux, des dents parfaitement droites, de grosses fesses, etcétéra. La société postule que les filles doivent porter des tonnes de maquillage pour être belles. La société postule que les filles doivent porter des vêtements chics et faire des choses inappropriées avec les garçons pour trouver le bonheur et la popularité.

Mais la société se trompe. Vous êtes aimée. Vous avez une grande valeur. Vous êtes belle. Vous êtes talentueuse.  Vous êtes pleine de capacité. Vous avez droit au respect. Vous pouvez manger ce repas. Vous êtes une parmi sept milliards.

Plus encore, vous êtes à la hauteur.

Ovilia Villa (Traduite par Ann pour TRADFEM)

Le slam d’Olivia Villa sur Youtube

2 réflexions sur “Pourquoi je ne suis pas à la hauteur ?

  1. Hello Martin!

    Recently I bumped into Barbara Kay on the road and she spoke very highly of you! She said you are a most excellent translator and she greatly appreciates you.

    Wishing you a lovely autumnal day, Martin!

    Eleanor

    Aimé par 2 personnes

  2. Thank you! So many great feminist books and so few publishers willng to take a chance with them…But TRADFEM has a number of great titles upcoming on our desks,. We’re prEsently looking for someone ready to take on a NEW Swedish book by KAJSA EKIS EKMAN — « ON THE MEANING OF SEX »

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.