Cessez de distribuer à bon compte des « cartes de sortie de prison » aux conjoints violents

« Seules des poursuites et des sanctions réelles peuvent dissuader les hommes violents et véritablement protéger les victimes. … Si les autorités veulent sérieusement contrer la violence intime des hommes, elles devraient cesser d’offrir à ses auteurs des cartes de sortie de prison à bon compte, uniquement parce que c’est pratique. »

MAID (sur Netflix)

Recension de Texan Tish Tillis Donc MAID est sur Netflix… et c’est probablement l’une des séries les plus importantes de l’histoire. Yep. Je l’ai dit.Pourquoi est-il si important de parler de la violence conjugale ? C’est important parce que même si les femmes sont les victimes, la violence conjugale est terriblement stigmatisée, même en 2021.…

Le nom de mon violeur est…

Plus tôt cette semaine, une jeune anglophone québécoise a publié sur Facebook un long compte rendu de son vécu auprès d’un agresseur, soi-disant progressiste. Vu le courage de cette femme et la pertinence à plusieurs égards de son récit, nous l’avons traduit ci-dessous. Il s’inscrit dans une dynamique propre à l’Amérique du Nord, dans le…

REHABILITATION DES HOMMES VIOLENTS: EFFICACE OU POUDRE AUX YEUX?

« (…) Les féministes se sont battues depuis des décennies contre cette antique règle patriarcale stipulant que les crimes contre les femmes commis dans la sphère privée ne concernaient pas la justice et pour que les auteurs de ces crimes soient jugés et si possible empêchés de récidiver. La justice réparatrice, en faisant repasser ces crimes dans la sphère privée et en prétendant libérer les violeurs de toute sanction pénale, est porteuse d’un retour en arrière majeur par rapport à ces conquêtes du féminisme et aggrave le rapport inégalitaire existant entre hommes et femmes d’où découlent les violences masculines au lieu de le réduire.(…) »

Dee Graham: Aimer pour survivre

« (…) Nous croyons que tant que les hommes n’auront pas cessé de terroriser les femmes — et que le souvenir de ces violences n’aura pas disparu de la mémoire collective des femmes — nous ne pouvons pas savoir si l’amour des femmes pour les hommes et l’hétérosexualité des femmes sont autre chose que des stratégies de survie expliquées par le syndrome de Stockholm.(…) »