A-t-on raison de parler de « transphobie »?

« Qualifier de «transphobe» quiconque prend acte de la réalité matérielle n’aide personne », écrit Meghan Murphy.

Publicités