Les parents doivent résister à l’évangile du lobby Stonewall

« La question que j’aimerais vraiment poser est comment peut-on savoir que les bloqueurs de puberté eux-mêmes ne poussent pas un enfant à une plus grande dysphorie et à une transition ? … Qui se soucie de chacun des enfants concernés quand il y a une guerre culturelle à gagner ? Les parents, j’espère. »

Qu’est-ce qu’une « TERF » et pourquoi est-ce important de le savoir dans le climat politique actuel ?

« En bref, une TERF est une féministe radicale de gauche qui reconnaît la réalité matérielle du sexe… Le récit dominant actuel veut qu’être « pro-trans » ou « trans inclusif » soit une position de gauche. Mais ce n’est pas le cas. Tout ce qui est « identité de genre » et « transgenriste » signale une adhésion à des stéréotypes politiquement régressifs, sexistes et homophobes. C’est l’idée la plus politiquement régressive que les Démocrates aient embrassée de mon vivant. Les TERFs voient clair dans tout cela. »

Je fais l’objet d’une enquête du British Columbia College of Nurses parce que je crois que le sexe biologique est réel

Il y a des siècles, les scientifiques étaient parfois persécutés par l’église pour avoir rejeté les saintes écritures. De nos jours, ce sont des idéologues laïques qui exigent que la science cède face au dogme. Et bien que le phénomène soit devenu assez courant, c’est toujours un peu choquant de voir une organisation de soins rejeter des vérités simples sur la biologie humaine. (Amy Eileen Hamm)

Vancouver ouvre un établissement pour les personnes transgenres, mais seulement après avoir retiré les fonds d’un centre de crise pour femmes, accusé de « transphobie ».

« Des femmes sont dénigrées comme intolérantes pour avoir suggéré que les femmes qui ont été violées et agressées par des hommes peuvent trouver pénible d’être abritées aux côtés d’hommes biologiques, quelle que soit leur identité. Les partisans du dénigrement de ces femmes croient finalement qu’il est plus important de valider la fausse notion selon laquelle les mâles peuvent devenir des femmes au sens propre que d’offrir un sentiment de sécurité physique et psychologique aux femmes victimes de viol. Les sentiments des hommes sont devenus plus importants que la sécurité des femmes. »

Les dangers des « soins d’affirmation du genre »

Si l’on s’intéresse de près au langage des activistes auprès desquels l’administration Biden s’est rangée, on découvre un cours magistral sur la façon de manipuler le langage pour normaliser une intervention médicale risquée et invasive sur une catégorie de personnes, les enfants, qui sont généralement considéré·es comme incapables de donner leur consentement dans d’autres contextes.

Les personnes trans ne sont pas une minorité opprimée

« …si le gouvernement a abandonné ces politiques controversées, ce n’est pas parce qu’il s’oppose aux soi-disant droits des trans. C’est parce que ces politiques entrent en conflit avec les droits de la société en général. Prenez, par exemple, les appels des transactivistes en faveur d’un droit à l’auto-identification du genre – cela saperait les droits des femmes, y compris leur droit à des espaces non mixtes, qui est crucial pour leur sécurité et leur droit à la confidentialité. »

Témoignage d’un homme ayant transitionné par castration

Ce qu’ils nous ont pris Graham Linehan écrit sur son blog:« Mes remerciements à TulipR pour m’avoir donné la permission de reposter son fil Twitter, qui se trouve ici » Un témoignage traduit par TRADFEM. Je veux dire à tout le monde ce qu’ils nous ont pris, ce que signifie vraiment l’irréversibilité, et ce à quoi ressemble…