Le transgenrisme capitalise sur des enfances volées

Par Donovan Cleckley, publié par The 11th Hour Blog Illustration de Stella Perrett (Radical Cartoons) Vous avez enlevé, au nom de Dieu, la la croûte de l’enfant de l’aumône de la famine ; Vous avez pris le prix de son corps Et chanté une messe pour son âme ! –Voltairine de Cleyre, « Les Dieux et…

Théorie queer, pédophilie et Jeopardy avec Derrick Jensen

(Mis en ligne le 30 décembre 2020 sur son site par Yağmur Uygarkızı Ce texte est la traduction d’une transcription d’un discours de Derrick Jensen qui avait été interrompu par des activistes des caprices des hommes. La vidéo n’est malheureusement plus disponible, mais le texte original en anglais peut être lu ici. Note de la…

Judith Butler – Le professeur de parodie

« Pendant longtemps, le féminisme universitaire américain a été étroitement lié aux luttes visant à obtenir la justice et l’égalité pour les femmes. Pour ceux (et celles) qui l’élaboraient, la théorie féministe n’était pas seulement des mots élégants sur le papier, elle était aussi articulée à des propositions de changement social. (…) »

Jen Izaakson : De Foucault à San Francisco : les partis pris tenaces de la Théorie Queer

par Jen Izaakson  Aujourd’hui l’enseignement de la Théorie Queer dans les cours de sciences humaines des universités occidentales est un acquis, mais ses racines historiques d’il y a un demi-siècle ne figurent généralement pas au programme. Nous devons nous demander : comment la théorie queer a-t-elle émergé ? Comment la proéminence des penseurs queer s’est-elle imposée au…

Il n’appartient pas aux hommes…

LLUIS RABELL: « Mais quel est ce féminisme qui, loin de remettre en cause notre masculinité dominante, nous invite à être des clients occasionnels de la prostitution ou des consommateurs compulsifs de pornographie ? (…) Au risque de m’ajouter aux rangs des « TERFs », permettez-moi donc de rester fidèle à la tradition éclairée de la pensée critique et matérialiste. Et au désir émancipateur qui donne un sens à la lutte de la gauche… et qui, sans le féminisme radical, ne serait pas. »