Tête-à-queue en Suède à propos des « changements de sexe » chez les mineur.e.s

(…) La nouvelle politique suédoise est cohérente avec les directives récemment révisées de la Finlande, qui ont été modifiées pour donner la priorité aux interventions et au soutien psychologiques plutôt qu’aux interventions médicales, en particulier pour les jeunes sans antécédents de dysphorie de genre dans l’enfance (ce qui est actuellement le cas de figure le plus courant).(…) »

La précipitation que met le gouvernement canadien à instituer « l’identité de genre » risque de rendre un très mauvais service aux jeunes.

(…) Madame Buffone déclare dans son attestation : « Ce qui s’est passé dans la classe de ma fille était « une pratique destinée à modifier « l’identité de genre d’une personne » – la définition même de la thérapie de conversion que vous criminalisez avec votre projet de loi ». La logique des Buffone me semble impeccable. (…)

Greta Thunberg répond à ses détracteurs

« Je ne suis qu’une messagère, et pourtant je reçois toute cette haine. Je ne dis rien de nouveau, je dis simplement ce que les scientifiques répètent depuis des décennies. Et je suis d’accord avec vous, je suis trop jeune pour faire ça. Nous, les enfants, on ne devrait pas avoir à faire ce travail. Mais comme presque personne ne fait rien et que notre avenir même est en danger, nous pensons que nous devons continuer. »

Merci, Greta Thunberg!

Une affiche peinte à la main, une jeune femme déterminée et le monde a changé. Si je ne me trompe pas, cela fait exactement un an que Greta Thunberg s’est assise pour la première fois devant le Parlement suédois pour manifester contre la paralysie du monde adulte face à la plus grande crise et au…