La prostitution selon Amnesty International

« …si le personnel d’Amnesty se présente comme des défenseurs des droits de l’homme, il est clair que leur message se résume à « Allez, n’en parlons plus. » Pour qui se prend Amnesty pour traiter la République dominicaine comme une déchetterie internationale de politiques publiques ratées ?… »

INTERVIEW : Les attaques menées contre les féministes radicales atteignent l’Argentine

FRIA: « Le féminisme radical repose sur une base solide – à la fois sur le plan conceptuel, dans son mode d’articulation théorique, mais aussi en termes de valeurs que nous apprenons de lui, ce qui rend notre lutte pour la libération plus facile à porter. Nous devons donc nous y accrocher pour éviter que la lutte pour la libération des femmes ne soit diluée et cooptée par d’autres luttes qui prétendent être nos luttes mais ne le sont pas. Ce qui est clair pour nous, c’est que les mouvements qui produisent le plus de résistance sont les mouvements réellement révolutionnaires. »

La gentrification du statut des femmes

« Apparemment, la condition féminine est aujourd’hui devenue si inclusive qu’elle peut être vécue par n’importe qui, sur la seule base de ses « sentiments ». Mais en même temps, cette théorie-coqueluche enlève toute signification à la condition féminine, en la privant de toutes racines structurelles. »

L’essai de récupération symbolique de Chimamanda Ngozi Adichie est tout sauf intersectionnel

Qui est Adichie?
«  »L’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie est la figure de proue de ce nouveau féminisme éditorial, décomplexé, affirmé, posé. Avec un humour certain, une élocution précise mais décontractée, cette jeune femme qui partage son temps entre le Nigeria et les Etats-Unis a inventé à elle seule un nouveau mode d’expression. Partis du Net ou des réseaux sociaux, ses textes et allocutions deviennent livres, diffusés dans le monde entier. » (LIBÉRATION, 8 mars 2017)

« Gestateurs », « hôtes » et « personnes enceintes » : Le pacte entre la droite et la gauche pour effacer les femmes

par RAQUEL ROSARIO SANCHEZ, 28 février 2017, sur Feminist Current Photo : El País/Samuel Sánchez « Nous ne sommes pas des moutons » – ce titre d’un billet d’opinion, publié dans le grand journal espagnol El País, suggère une dynamique de femmes opprimées se réappropriant leur position de sujet. Toutefois, ce texte est signé Noelia Oses Fernandez, qui…