Gender Hurts, chapitre 4 – Sheila Jeffreys a décrit la vie des femmes dans la vie des hommes transidentifiés

« Les maris transitionnent du fait de leur droit sexuel masculin, qui est particulièrement rigoureux dans les domaines qui ont trait à leur satisfaction sexuelle. Mais les épouses ne sont plus aussi soumises et effacées qu’aux débuts du transgenrisme… » (Sheila Jeffreys)

L’insupportable « Coolitude » du Porno

MEGHAN MURPHY: « Nous savons que la grande majorité des personnes qui se retrouvent dans le commerce du sexe sont soit forcées, littéralement réduites en esclavage, soit entraînées dans cette voie par des sévices et des abus pendant l’enfance, soit amenées à vendre des services sexuels par désespoir (pauvreté et dépendance). « 

Caroline Norma a lu la nouvelle anthologie « He Chose Porn Over Me : Women Harmed by Men Who Use Porn », 25 témoignages d’ex-conjointes de consommateurs de porno.

« (…) Les femmes pauvres, maltraitées et inconsolables des industries du sexe du monde entier n’ont jamais eu le pouvoir qu’on leur prête, mais l’alibi de leur statut dégradé permet aux hommes de profiter de relations sexuelles décriminalisées avec des victimes dépourvues de protection et de sécurité. (…) »