La société préfère les femmes mortes aux femmes qui se défendent

« Nous ne mettrons pas fin aux fémicides tant que nous, les femmes, ne reconnaîtrons pas les véritables conditions de nos vies, que nous ne cesserons pas d’être complices de notre oppression et que nous ne nous lèverons pas pour exiger un monde où nos vies sont importantes. Nous avons besoin d’une renaissance du mouvement des femmes dans notre pays. »

Pornhub : La dégringolade des géants du porno se poursuit

« Le président-directeur général et le directeur de l’exploitation de MindGeek, la société mère du site Web controversé Pornhub de divertissement pour adultes, viennent de démissionner après plus d’une décennie à la tête du géant mondial de la pornographie. Le PDG Feras Antoon et le directeur de l’exploitation David Tassillo, tous deux copropriétaires de MindGeek aux…

La lutte pour faire rendre des comptes à l’entreprise montréalaise Pornhub

« Comme d’autres plates-formes technologiques, MindGeek a peu d’intérêt à retirer du contenu potentiellement rentable. L’entreprise réalise environ la moitié de ses revenus en vendant des publicités sur ses sites Web. Elle fait également payer à certains utilisateurs l’accès à ses sites pornographiques payants, et conclut des accords de partage des bénéfices avec les producteurs de pornographie… »

La porno est partout en ligne mais les pornocrates restent dans l’ombre

  Patricia Nilsson, du Financial Review, explique l’engrenage des rouages technologiques, économiques et financiers derrière la montée fulgurante de MindGeek, le plus gros opérateur de sites pornos au monde, maintenant visé par une panoplie de recours suite au scandale dévoilé par Nicholas Kristof dans le New York Times. Voici une leçon d’économie capitaliste qui se…

LES ENFANTS DE PORNHUB

« (…) Il existe aussi une autre facette de cette entreprise : son site est infesté de vidéos de viols. Il monétise des viols d’enfants, de la pornographie de vengeance, des vidéos espionnant des femmes prenant une douche, des contenus racistes et misogynes, et des images de femmes que l’on asphyxie dans des sacs en plastique. Une recherche de l’expression « filles de moins de 18 ans » (sans espaces) ou même de « 14 ans » conduit dans chaque cas à plus de 100 000 vidéos en ligne. (…) »

Titre d’une vidéo de l’empire PORNHUB: « Une Blanche que l’on baise gémit ‘Black  Lives Matter’ »

« (…) Pendant trop longtemps, l’industrie a utilisé le masque de la sexualité libérée pour protéger ses images racistes et son idéologie haineuse, qui ne seraient pas tolérées ailleurs. Au moment où nous voyons des hommes et des femmes Noir-e-s mourir continuellement à cause de cette « peur » fabriquée de toutes pièces, l’industrie du sexe doit être tenue responsable de son rôle dans le profit qu’elle tire de l’utilisation de tropes racistes qui mettent en danger la vie de l’ensemble des Noir-e-s. »

La hausse d’achalandage d’un site pornographique extrême fait craindre des malversations et appelle des mesures urgentes, estiment des député-e-s britanniques.

« Il est facile de mettre en ligne des contenus non consensuels, car Pornhub permet les téléchargements anonymes », explique Laila Mickelwait du groupe militant états-unien Exodus Cry. « Ils ne demandent qu’une adresse électronique. Ces vidéos mettent en scène des millions de filles et de femmes dans des situations parfois violentes, et l’on n’a aucun moyen de savoir qui elles sont ou si elles sont vraiment consentantes et ont plus de 18 ans ».