Monologue du virus

« Faites taire, chers humains, tous vos ridicules appels à la guerre. Baissez les regards de vengeance que vous portez sur moi. Éteignez le halo de terreur dont vous entourez mon nom. Nous autres, virus, depuis le fond bactériel du monde, sommes le véritable continuum de la vie sur Terre. Sans nous, vous n’auriez jamais vu le jour, non plus que la première cellule… »

Les Mexicaines appellent à une grève nationale le 9 mars après une série de féminicides extrêmement violents.

Gretel Morales: « Au Mexique, chaque jour voit non moins de 10 femmes assassinées, 4 enfants enlevés, et il est rare que les autorités résolvent ces affaires ou punissent les criminels en cause. C’est pourquoi des femmes élèvent maintenant la voix pour réclamer égalité, justice et élimination de la violence sexuelle, particulièrement les féminicides. »

Le ministère de la Trans-Vérité

« Un vent froid d’autoritarisme souffle sur notre société prétendument progressiste, libérale et démocratique. Quand dire la vérité devient un discours de haine, quand l’oppression devient l’éthique, quand des non-faits deviennent la Vérité, nous avons toutes et tous intérêt à garder les yeux ouverts.

A propos du « transracialisme »

Rachel Dolezal, au centre d’une tempête, lance un défi : »Je m’identifie comme Noire. »  [traduction d’articles du New York Times, 16 juin 2015] Quand elle est venue vivre au sous-sol chez son oncle à Cœur d’Alene, dans l’Idaho, une ville à la population en grande partie blanche, en 2004, Rachel. A. Dolezal était encore blonde et pâle…

SEXE, GENRE ET ÉGALITÉ DE DROITS

« La Sex and Gender Ethics Society (SAGES) existe pour promouvoir des approches fondées sur des preuves empiriques en ce qui concerne les enjeux de sexe et de genre au Royaume-Uni. Nous préconisons de privilégier la recherche dans les domaines de l’éducation, de la formation et du développement de services. Notre objectif principal est d’assurer la protection des droits égaux de l’ensemble des personnes, sans distinction de sexe ou de genre. »

Rafael Hernando : l’homme que nous ne devrions pas être

par Octavio Salazar, publié sur eldiario.es le 16 juin 2017*. *Cet article a d’abord été publié dans l’édition numérique d’El País et a ensuite été retiré parce que la direction le considérait « inapproprié ». À chaque fois que dans des journées de débats surgit l’interrogation « que signifient les “nouvelles masculinités” ? » — un terme que je rejette…