L’extrême droite et l’extrême gauche sont d’accord sur un point : les femmes ne comptent pas.

Pamela Paul: « …qu’ils soient Trumpistes ou traditionalistes, militants de la gauche marginale ou idéologues universitaires, les misogynes des deux extrêmes de l’échiquier politique semblent savourer tout autant les uns que les autres le pouvoir d’imposer le silence aux femmes. »