La prostitution est un enfer particulier que les hommes ont créé pour les femmes.

« Oui, à tous les hommes qui lisent ceci et regardent du porno ou engagent des prostituées, je vous déteste. J’aimerais que dans un monde juste, vous soyez retirés de la société, parce que la personne que j’aurais pu être à ce moment de ma vie n’existe plus ; vous l’avez tuée, et maintenant son cadavre est là ; couvert de toutes les cicatrices, et imprégnée de toute la douleur, il se traîne sans vie, prétendant que la vie est normale. »

Confondre amour et sexe – ou comment le système de protection de l’enfance ne protège pas de la maltraitance sexuelle et de la prostitution juvénile

« (…) Dans les rues de Leeds, où je m’étais réfugiée pour fuir les violences subies à domicile, la nourriture et le logement étaient mes principales préoccupations. Sans oublier, bien sûr, les hommes qui essayaient de nous baiser, moi ou mes amies, en échange de ces denrées rares. (…) »

LETTRE OUVERTE adressée aux hommes de gauche

REBECCA MOTT: « …être en prostitution pratiquée derrière des portes closes, c’est être placée dans une pièce avec une série d’étrangers autorisés. La liberté de choix, ce sont les prostitueurs qui l’ont. Chacun peut choisir d’être aussi violent qu’il le désire ou faire semblant d’être le chic type. Il sait en effet que sa violence n’aura aucune conséquence, et qu’il n’y aura aucune ingérence extérieure.  »