Quand les Nations Unies morigènent le gouvernement écossais

« (…) Ma recommandation fait écho à celle de la CEDH qui a demandé au gouvernement écossais de donner aux parlementaires suffisamment de temps pour un débat réfléchi sur les complexités en jeu et a exprimé son inquiétude quant au fait que le calendrier actuel risque de ne pas permettre ce processus. (…) »

Un projet de loi instituant la reconnaissance du changement de sexe par simple autodéclaration est présentement en voie d’adoption en Écosse, malgré des critiques nourries, dont la lettre ci-dessous.

« ….Nous soutenons que l’ambition internationale d’améliorer la sécurité et le respect des personnes ayant une identité transgnre ne doit pas se faire au détriment des droits des femmes à la sécurité, à la vie privée et à la dignité sur la base du sexe, y compris l’accès à des services efficaces tenant compte des traumatismes qu’elles ont pu subir… » (29 signataires écossaises)

Sheila Jeffreys – « Les principes de Jogjakarta : une menace internationale contre les droits des femmes »

« La section imposant l’« identité de genre » vise à enchâsser dans le droit l’idée d’un caractère inné du « genre » (c’est-à-dire des rôles et stéréotypes sexuels), ainsi qu’à supprimer les mesures de protection des femmes basées sur leur sexe et à faire en sorte que la critique féministe du « genre » devienne une forme de discrimination…. »