Le temps de la peste

« (…)Le virus est une loterie, et il est très probable qu’il affecte une grande partie de la population; alors, dites-moi donc comment les prostituées pourraient rester en sécurité.
Les prostitueurs embrasseront, pénétreront tous les orifices qu’ils trouveront, cracheront, répandront du sperme sur tout son corps, frapperont, étrangleront – toute violence exercée en contact étroit l’est sur le corps de la prostituée.(…) »