Allocution de la philosophe Kathleen Stock à Brighton

« Les transactivistes voudraient vous amener à croire qu’il n’y a pas de conséquences importantes ou de conflits d’intérêts pour les femmes biologiques si les transfemmes auto-identifiées sont acceptées comme des femmes au sens propre dans tous les contextes possibles. Je ne crois pas que ce soit vrai.
Je pense qu’il existe certaines autorisations, protections et ressources qui, si elles sont accordées aux transfemmes sur une simple autodéclaration, enlèvent quelque chose aux femmes biologiques ; et, en raison du sexisme, elles enlèvent en fait des choses qui sont DÉJÀ déficientes. »

Publicités

Avec l’activisme transgenre, l’année 2017 a marqué une résurgence du rejet sexiste traditionnel des femmes et de leurs droits.

Meghan Murphy: « Je trouve toujours fascinant de constater que, d’une manière ou d’une autre, l’intérêt des femmes à être traitées comme des êtres humains et à éviter la violence masculine soit systématiquement réduit à de la paranoïa et de la pudibonderie. »

SEXE, GENRE ET ÉGALITÉ DE DROITS

« La Sex and Gender Ethics Society (SAGES) existe pour promouvoir des approches fondées sur des preuves empiriques en ce qui concerne les enjeux de sexe et de genre au Royaume-Uni. Nous préconisons de privilégier la recherche dans les domaines de l’éducation, de la formation et du développement de services. Notre objectif principal est d’assurer la protection des droits égaux de l’ensemble des personnes, sans distinction de sexe ou de genre. »

On a fondamentalement tort de préconiser la transition de genre chez des enfants, des adolescent-e-s et des jeunes adultes

Publié le 28-01-2017 sur le blogue « MyHeartAndHope » Je suis furieuse de constater le battage publicitaire auquel se livrent présentement les partisans du transgenrisme quant aux interventions auprès d’enfants, d’adolescent-e-s et de jeunes adultes. Je trouve très problématique l’absence d’inquiétude exprimée quant aux séquelles réelles et possibles des médicaments prescrits pour un usage non autorisé et…

Lettre ouverte aux groupes LGBT, aux systèmes de santé et aux médias concernant les jeunes diagnostiqué-e-s à tort comme transgenres

par Justine Kreher Après avoir étudié le sujet du traitement des jeunes transgenres depuis environ un an, j’ai rédigé cette lettre pour exprimer mon inquiétude au sujet de la nouvelle approche d’affirmation du genre dans le traitement des enfants présentant une dysphorie sexuelle. Mes préoccupations sont énumérées dans l’essai suivant, « Do Youth Transgender Diagnoses…