L’insupportable « Coolitude » du Porno

MEGHAN MURPHY: « Nous savons que la grande majorité des personnes qui se retrouvent dans le commerce du sexe sont soit forcées, littéralement réduites en esclavage, soit entraînées dans cette voie par des sévices et des abus pendant l’enfance, soit amenées à vendre des services sexuels par désespoir (pauvreté et dépendance). «