Y a-t-il un libre choix dans la prostitution ? Je ne sais pas et ce n’est pas important non plus.

Dana LEVY: « De nombreuses femmes qui se prostituent disent : « J’aimerais pouvoir revenir au point de départ pour ne pas avoir eu à en arriver là. » La souffrance de ces femmes est d’intérêt public, et nous devrions tous décider s’il vaut la peine de les sacrifier pour le bénéficier des hommes qui veulent acheter du sexe. »