Redécouvrir Andrea

« On se souvient de l’écrivaine Andrea Dworkin pour avoir dit que tout rapport sexuel est un viol – même si elle n’a jamais rien dit de tel. Une première anthologie critique parue aux États-Unis fait découvrir cette féministe radicale à une nouvelle génération de « nasty women ». »

Publicités

L’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement

« Sous le patriarcat, les femmes ont été conditionnées à un état perpétuel de tolérance ; aujourd’hui, cette prétendue « tolérance » a été adoptée par certaines féministes, ce qui rend impossible la définition d’un ensemble de valeurs collectives ou l’affirmation d’objectifs communs. »