Les personnes trans ne sont pas une minorité opprimée

« …si le gouvernement a abandonné ces politiques controversées, ce n’est pas parce qu’il s’oppose aux soi-disant droits des trans. C’est parce que ces politiques entrent en conflit avec les droits de la société en général. Prenez, par exemple, les appels des transactivistes en faveur d’un droit à l’auto-identification du genre – cela saperait les droits des femmes, y compris leur droit à des espaces non mixtes, qui est crucial pour leur sécurité et leur droit à la confidentialité. »

Le vent tourne-t-il enfin contre la transmanie ?

« (…) Il y a une certaine satisfaction sombre à regarder le monde rattraper son retard. Mais le « je vous l’avais bien dit » serait plus doux s’il n’y avait pas tant de victimes de la manie trans qui s’est emparée de nos élites politiques et culturelles, et si des gens ordinaires n’étaient pas toujours persécutés pour avoir dit la vérité. (…) »

« Recadrez votre traumatisme »

« (…) Même les meilleurs hommes de nos vies peuvent être des déclencheurs pendant ces périodes difficiles. Les femmes doivent pouvoir choisir des services ou des thérapeutes exclusivement féminins, sans avoir à expliquer pourquoi à qui que ce soit… Apprendre cette semaine que l’Edinburgh Rape Crisis Centre ne donne pas vraiment ce choix aux femmes et que son PDG va plus loin en suggérant que de telles demandes sont intolérantes, discriminatoires et doivent être remises en question a été un véritable coup de massue dans les tripes pour énormément de survivantes. (…) »

HER PENIS : Le “pénis féminin” et autres faits que nous devrions tous et toutes connaître

« (…) Avec les conflits économiques, civils et environnementaux qui se dessinent à l’horizon, il semble probable que les jours du culte nombriliste du genre soient comptés. Mais cette leçon de crédulité et la prise en otage de nos institutions nous revient très cher. Leur coût tragique ne sera pas seulement inscrit dans notre code civil, il pourra être lu pendant des années sur le corps de personnes vulnérables. »

Aux olympiades de l’oppression, les femmes sont toujours perdantes

Par Jo Bartosch, d’abord publié sur le blog Feminist Current, le 22 avril 2017 Dans leur activisme en faveur des droits des trans, les « progressistes » se réclamant du néo-libéralisme contribuent en fait au démantèlement de mesures de protection de l’identité sexuelle pour lesquelles se sont battues plusieurs générations précédentes de féministes. Lorsque j’ai commencé à…