Surmonter la dysphorie de genre

Nicole Jones: « Le genre, une construction hiérarchique comprise par les féministes comme oppressive, est intrinsèquement angoissant. Les femmes, et les filles en particulier, ont tout à fait raison de se sentir mal à l’aise avec le genre. Les femmes n’ont jamais eu pour responsabilité de s’y sentir à l’aise. »