Le Japon découvre « TRANS » d’Helen Joyce

« (…) Dans le cadre de cette réaffectation, l’individu transidentifié se donne un nouveau nom qui correspond à son genre « correct ». Au lieu de « Jack », il devient « Jill ». L’idéologie trans affirme que le genre est « fluide » et non « binaire », mais les personnes trans insistent pour avoir des noms féminins et masculinisés, fermement conformes aux normes de genre traditionnelles. Ne pas utiliser le nouveau nom et le pronom préféré d’une personne trans est traité comme une insulte de premier ordre. (…) »

Debbie Cameron : Une brève histoire du « genre »

Par Debbie Cameron, le 25 décembre 2016, sur son blogue À New York en 1999, j’ai assisté à une allocution de Riki Anne Wilchins (qui se décrit comme « menace transsexuelle » et est présentée dans le Gender Variance Who’s Who comme « l’une des personnes transgenres emblématiques des années 90 »). Elle y a déclaré que les féministes n’avaient…