JK Rowling a droit à nos excuses

« (…) Rappelez-vous ceci, JK – même si cela peut sembler contre-intuitif aux progressistes, dont le foyer naturel est la marge – la plupart des gens regardent avec incrédulité la coupure actuelle entre cette culture et la réalité. En dépit des protestations véhémentes exprimées, vous êtes du bon côté de l’histoire, non seulement en raison de vos arguments, mais aussi pour la dignité avec laquelle vous les formulez. » (Petra Bueskens)

Le harcèlement de JK Rowling fait preuve d’une société qui a oublié comment penser

« (…) Et en termes clairs et factuels, JK Rowland a fait part de ses préoccupations quant à l’ouverture de services réservés aux femmes, comme les refuges, à tout homme qui s’identifie comme femme, et de ses inquiétudes quant à l’augmentation drastique du nombre de filles et de jeunes femmes qui tentent de changer de sexe. Cela a rendu des gens encore plus furieux.(…) »

Joanne K. Rowling refuse de se laisser lyncher

MEGHAN MURPHY: « …Il semble évident qu’il n’y a pas de victoire possible face à ce public-là; aucun niveau de politesse, de servilité ou de rationalisation ne pourrait prévenir la virulence et la misogynie balancée à ces femmes qui luttent contre l’idéologie de l’identité de genre. Soit tu y vas à fond soit tu t’abandonnes entièrement… »