Ce sexe qui n’a plus de nom

KAJSA EKIS EKMAN: « Le sexe compris en tant que réalité matérielle et construit social est au centre du féminisme socialiste. »

Publicités

29 ans après le massacre de l’École Polytechnique, voici 1112 DES FEMMES ET ENFANTS TUÉES PAR DES HOMMES EN TANT QU’HOMMES (OU PAR DES INCONNUS), AU QUÉBEC, DEPUIS LE 6 DÉCEMBRE 1989

Si les masculinistes tentent de présenter les hommes comme collectivement « en détresse », c’est pour faire oublier à quel point les femmes (et enfants) sont démesurément agressées en tant que telles, par autant d’hommes soucieux de préserver sur elles un contrôle social masculin, qui leur tient lieu d’identité. 

À propos de ma compassion

« Ma compassion va aux femmes qui sont violées ou agressées par des hommes se déclarant trans et qui, au lieu d’être soutenues, sont dénoncées si elles « mégenrent » leur violeur – en disant le mot « il ». »