Pourquoi les écoles canadiennes autorisent-elles des hommes à faire la promotion en classe de leurs fétiches sexuels ?

« …des hommes fétichistes sont maintenant autorisés à dicter qui peut rédiger des tweets (et à quel sujet), quand et où les femmes peuvent conserver de la sécurité et de l’intimité (nulle part), qui doit être licencié·e s’il ou elle conteste n’importe quelle identité que s’arrogent des hommes, sur quelles bases les femmes doivent concourir dans le sport (des bases inéquitables!), et ce que les filles doivent accepter à l’école. »

Coup d’oeil sur l’affaire WI SPA aux États-Unis et sur la mauvaise foi qu’elle met en lumière

« (…) on apprend aujourd’hui qu’en réalité, la femme qui s’était plainte ne mentait pas, qu’un homme était bien présent dans les espaces réservés aux femmes ce jour-là, et pas n’importe quel homme, un « délinquant sexuel récidiviste » appelé Darren Agee Merager, qui « fait actuellement face à plusieurs chefs d’accusation, dont celui d’exhibition sexuelle ». Le Los Angeles Times rapporte que « Darren Agee Merager a été inculpé lundi de cinq chefs d’accusation d’exhibition sexuelle, en rapport avec un incident survenu à l’intérieur du Wi Spa le 23 juin, selon un communiqué de presse publié par la police de Los Angeles ».