Les transfemmes sont-elles des femmes?

« (…) Colporter le mythe selon lequel les transfemmes sont des femmes et les humains peuvent changer de sexe n’est ni vrai, ni utile, ni bienveillant. On peut revendiquer et obtenir les droits des personnes trans en fonction de leurs mérites, tout comme certains aspects des droits des femmes l’ont été par le passé. »

Il est temps de se mettre en colère : l’exploitation d’illusions sur le genre est en voie de transformer notre société

« Alors que des efforts politiques se multiplient pour invalider dans le langage et dans la loi la réalité qu’il existe deux sexes et pour rendre acceptable la mutilation réelle de jeunes gens  au nom de l’expression d’une vague « identité de genre », la plupart des gens sont tétanisés, incertains de ce qui se passe. »

Que faire lorsque l’on regrette sa transition sexuelle?

« …aujourd’hui, le pouvoir d’un lobby transgenre prétendument progressiste signifie que nous ne pouvons pas remettre en question le fait qu’une fille choisisse de mutiler ce qu’on appelle le « mauvais corps » où elle serait née. Il est temps d’arrêter d’écouter les lobbyistes et de commencer à écouter plus attentivement les gens comme Max. Nous le faisions certainement à Manchester, quand elle a dit à une salle pleine de gens : « Il est fort possible que si j’avais obtenu une thérapie spécialisée, je n’aurais jamais vécu de transition. »

Les enfants trans – il est temps d’en parler. Version française d’une vidéo documentaire réalisée par Stella O’Malley

Pour introduire ce documentaire sur des questions liées au phénomène du transgenrisme, récemment réalisé par Stella O’Malley pour la chaîne de télévision Channel 4 au Royaume-Uni, qui l’a diffusé ce mercredi 21 novembre 2018, et que vous trouverez sous-titré en français, ci-après, nous vous proposons la critique formulée à son sujet par Suzi Feay pour le Financial Times.