« Vous allez devoir débarrasser mon cul de votre fantasme », compte-rendu du livre Pornographie – Les hommes s’approprient les femmes, d’Andrea Dworkin

Andrea Dwiorkin: « Nous nous saurons libres lorsque la pornographie n’existera plus. Tant qu’elle existe, il nous faut comprendre que nous sommes les femmes qu’elle met en scène : utilisées par le même pouvoir, sujettes à la même évaluation, en tant que putains ignobles qui en redemandent »…

Paraît cette semaine en librairie un livre iconique d’Andrea Dworkin, Pornographie: Les hommes s’approprient les femmes (Éditions LIBRE)

En voici l’avant-propos par Dora Moutot. « S’il y a une féministe que j’aurais vraiment aimé rencontrer,c’est bien Andrea Dworkin.Elle fait partie des femmes que j’admire, car elle a su parler de sexualité de façon novatrice, critique et incisive.Mais je n’ai pas eu cette chance. J’avais 18 ans quand elle est décédée et à cette époque,…

La lutte pour faire rendre des comptes à l’entreprise montréalaise Pornhub

« Comme d’autres plates-formes technologiques, MindGeek a peu d’intérêt à retirer du contenu potentiellement rentable. L’entreprise réalise environ la moitié de ses revenus en vendant des publicités sur ses sites Web. Elle fait également payer à certains utilisateurs l’accès à ses sites pornographiques payants, et conclut des accords de partage des bénéfices avec les producteurs de pornographie… »

Enfin en librairie: Un nouvel essai d’Andrea Dworkin

« Afin d’étayer sa thèse selon laquelle la pornographie incite les hommes à la violence sexuelle, Dworkin établit un parallèle entre la vie et les écrits du Marquis de Sade et propose un compte rendu critique de plusieurs ouvrages pornographiques contemporains. »