Surmonter la dysphorie de genre

Nicole Jones: « Le genre, une construction hiérarchique comprise par les féministes comme oppressive, est intrinsèquement angoissant. Les femmes, et les filles en particulier, ont tout à fait raison de se sentir mal à l’aise avec le genre. Les femmes n’ont jamais eu pour responsabilité de s’y sentir à l’aise. »

Des centaines de personnes transgenres regrettent d’avoir changé de sexe, selon une militante transgenre

La femme, qui a demandé à être appelée Ruby, raconte : « Jai pensé qu’aucun changement ne serait suffisant au final et je me suis dit qu’il valait mieux travailler à changer ce que je ressentais personnellement plutôt que de transformer mon corps. J’ai vu des similitudes dans la façon dont je vis la dysphorie de genre et dans la façon dont je vis d’autres problèmes d’image corporelle. » (…)