En Espagne, l’assaut mené par le lobby trans prend un tour inquiétant

LIDIA FALCON: ‘’Cette notion de crime de haine désigne plutôt un crime politique « parce qu’il persécute des assertions au lieu d’enquêter sur des faits »… Dès que nous ouvrons la porte à la répression des opinions, qui sait où cela nous mènera ?’’