Recensement des 1425 féminicides commis au Royaume-Uni depuis dix ans

« Faut-il se réjouir du fait que les chiffres n’ont pas empiré, compte tenu de l’accès accru sur Internet à une pornographie toujours plus violente, de l’augmentation apparente de la prédilection des hommes pour des actes sexuels brutaux, de la réduction des services d’aide spécialisée et de la baisse des taux de condamnation pour violence sexuelle ? Les interventions de type médical ont-elles masqué une augmentation d’une violence potentiellement mortelle ? Ou, comme nous le soupçonnons, le niveau constant de violence mortelle des hommes à l’égard des femmes et des filles indique-t-il un des grands échecs des politiques publiques de la dernière décennie ? »