Une affaire des « droits de l’homme » concernant le commerce du sexe va porter préjudice aux femmes.

« (…) Si les plaignants remportent leur mise, tous les autres pays ayant une loi similaire verront sans doute les lobbyistes pro-prostitution contester cette législation. En revanche, s’ils perdent, cela renforcera la légalité et soulignera les succès du modèle abolitionniste. (…) »