Parution d’ANTISPORTIF, qui sera présenté par une de ses autrices à Lyon dans deux semaines

Les militants radicaux genristes se servent actuellement d’une théorie pseudo-scientifique de la biologie humaine pour s’emparer du monde du sport et subvertir le concept établi de longue date du fair play – en forçant des femmes et des jeunes filles à risquer leur sécurité et en les écartant au profit d’athlètes masculins, sous prétexte d’ « inclusivité ».

« Les femmes vivent actuellement une lutte encore plus importante que celle des suffragettes » : Helen Joyce et le débat sur le transgenrisme

L’autrice à succès du livre TRANS – WHEN IDEOLOGY MEETS REALITY – explique pourquoi les féministes « critiques de genre » ne devraient pas être vilipendées. Par Harry Lambert, dans The New Statesman, le 29 septembre 2021 Lorsque le gouvernement travailliste a introduit la Loi sur la reconnaissance du genre en 2004, peu de personnes impliquées dans…

ANTISPORTIF : Comment le transactivisme et l’obscurantisme détruisent le sport féminin.

RÉSUMÉ Par Linda Blade avec Barbara Kay, préfacé par Léa Quedeville Site web : https://unsporting.com         Lorsque le Comité international Olympique (CIO) a décidé en 2015 de permettre aux athlètes nés de sexe masculin de s’autodéclarer dans les compétitions féminines, c’est comme s’il avait complètement oublié que le sport est une chasse gardée basée sur…

TOKYO 2020 – Lettre ouverte de l’entraîneuse canadienne Linda Spenst-Blade (versions ang., fr. et japonaise)

Why allow men to compete with women?

By Linda Blade, PhD, Sport Performance Professional
May 4, 2021

Dear Olympic Games Officials and people of Japan:
The modern Olympic Games was envisioned as a festival where sports competition would
remain a merit-based domain where excellence could be celebrated on a level playing field
without bias towards social rank or cultural heritage.
Unfortunately, in 2015, the International Olympic Committee (IOC) decided that the human
rights of some athletes supersede the rights of others.

Without consulting broadly or notifying many, the IOC decided that male athletes could self-
identify as women and would then be allowed to compete against female athletes.

This is outrageous and unfair!
As anyone can see from Olympic record charts, the male body has an enormous advantage over
the female body.(…)

TRANS, d’Helen Joyce – Quand l’idéologie se heurte à la réalité

« (…) La plupart des gens soutiennent les « droits des trans » – en supposant que ce qui est réclamé est quelque chose de similaire au mariage homosexuel et au droit de vote des femmes., qu’il s’agit de permettre aux personnes transgenres de vivre pleinement leur vie, sans discrimination, harcèlement ni violence, et de s’exprimer comme elles le souhaitent.
De tels objectifs sont louables, mais ils ne correspondent pas aux revendications du transactivisme dominant.
(…)
Pour s’attaquer à tous les maux que je décris – la destruction des droits des femmes, la stérilisation des enfants non conformes à leur assignation de genre, la propagation de l’homophobie post-moderniste et la corruption de la recherche médicale et scientifique – il faudra prendre un engagement renouvelé en faveur de deux intérêts partagés par tous dans une démocratie laïque et libérale : la liberté de croyance et la liberté d’expression. (…)