En traitant Martina Navratilova d’«intolérante», le lobby transgenre démontre à quel point il est lui-même devenu intolérant et extrémiste

James Kirkup: « Est-il *transphobe* de penser qu’il existe des différences physiques fondamentales entre un homme et une femme ? Il lui a suffi de le dire pour que Navratilova soit qualifiée d’intolérante et pire encore : un défenseur des droits des transgenres a même suggéré qu’elle devrait être « exécutée ». »