Les dangers des « soins d’affirmation du genre »

Si l’on s’intéresse de près au langage des activistes auprès desquels l’administration Biden s’est rangée, on découvre un cours magistral sur la façon de manipuler le langage pour normaliser une intervention médicale risquée et invasive sur une catégorie de personnes, les enfants, qui sont généralement considéré·es comme incapables de donner leur consentement dans d’autres contextes.