Minuit dans la forêt du porno féroce

« (…) Avec tout ce qu’il implique, fer de lance de l’expansion des industries du sexe, le « porno féroce » — selon l’expression du journaliste et sociologue Gabriel Núñez Hervás qui a donné le titre à la réunion — s’attaque aux fondements mêmes de la démocratie, annonçant l’arrivée des « nouveaux barbares ».(…) »

Le legs d’Andrea Dworkin demeure vibrant

« Calomniée dans la vie et dans la mort comme anti-homme et anti-sexe, Andrea Dworkin considérait qu’écrire « pouvait remuer la terre et ressusciter les morts — du moins, les morts vivants ». Selon son amie, Catharine A. MacKinnon, c’est précisément ce qu’ont fait les écrits prolifiques de Dworkin.(…) »

Andrea Dworkin : « La pornographie : une réalité »

La pornographie : une réalité.[*]    [Dworkin a prononcé cette allocution, « Porn Happens to Women » lors d’une conférence intitulée « Speech, Equality and Harm: Feminist Legal Perspectives on Pornography and Hate Propaganda » à la Faculté de droit de l’université de Chicago, le 6 mars 1993. Le texte a d’abord été publié dans l’anthologie The Price We Pay :…