Préface d’Andrea Dworkin à son livre : Notre Sang. Prédictions et discours sur la politique sexuelle

Notre sang est un livre qui a germé d’une situation, la situation étant que je n’arrivais pas à faire publier mon travail. J’ai donc pris la parole en public – non pas avec l’étalage improvisé de pensées ou l’effusion de sentiments, mais avec une prose façonnée pour informer, persuader, perturber, provoquer la reconnaissance, autoriser la rage.…

De l’importance de ne pas relooker la prostitution en « travail du sexe »

« L’expression de « travail du sexe » n’est pas neutre : elle traîne derrière elle ses présupposés politiques tacites, aussi sûrement que toute autre alternative. Lorsque nous parlons de « travail du sexe », nous approuvons l’idée que le sexe est un travail pour les femmes et un loisir pour les hommes – des hommes qui ont le pouvoir social et économique d’agir comme une classe patronale en matière de rapports sexuels. Et ce qui est le plus accablant, c’est que nous acceptons que le corps des femmes existe en tant que ressource à utiliser par d’autres… »

Judith Butler – Le professeur de parodie

« Pendant longtemps, le féminisme universitaire américain a été étroitement lié aux luttes visant à obtenir la justice et l’égalité pour les femmes. Pour ceux (et celles) qui l’élaboraient, la théorie féministe n’était pas seulement des mots élégants sur le papier, elle était aussi articulée à des propositions de changement social. (…) »

Christine Bold : Andrea Dworkin, plus actuelle que jamais

Republié avec l’aimable autorisation de la revue Books  (du n° 103 du magasine, décembre 2019 / janvier 2020) On l’a caricaturée en harpie antisexe. Mais cette théoricienne du féminisme doublée d’une esthète du langage savait parfaitement de quoi elle parlait. Pas étonnant qu’elle ait prédit le mouvement #MeToo dès les années 1970. « J’avoue, je suis…

Voici enfin la biographie d’Andrea Dworkin

« Je voudrais que mon amie, Andrea Dworkin, soit là pour parler de ce livre et le commenter elle-même, mais grâce à cette biographie éclatante de Martin Duberman, vous pourrez désormais rencontrer l’un des plus grandes penseuses, écrivaines, et militantes de notre temps. Si le féminisme avait un prophète, s’écriant des collines, nous avertissant du pire et nous poussant vers le meilleur, ce serait Andrea ».
(Gloria Steinem)

Robert Jensen : Les hommes, la pornographie et le féminisme radical : la lutte en faveur de l’intimité dans le patriarcat

Les hommes, la pornographie et le féminisme radical : la lutte en faveur de l’intimité dans le patriarcat Par Robert Jensen Les critiques féministes radicales de la pornographie ont été, depuis leur première formulation, prolongées. La critique féministe radicale de la pornographie reste à ce jour l’analyse la plus convaincante des contenus sexuellement explicites, mais elle…

Dworkin: La pornographie et le deuil

Le 15 novembre 1978, 7 000 femmes sont descendues dans les rues de San Francisco, envahissant et débordant les quartiers  » porno ». Cette manifestation pour reprendre la nuit » faisait partie d’un colloque de trois jours ayant pour thème :  perspectives féministes sur la pornographie », organisé par les Femmes Contre la Violence dans la Pornographie et dans les Média » de Berkeley. Avant de commencer la marche, la foule a écouté ce discours d’Andréa Dworkin.

Andrea Dworkin : Redéfinir la non-violence

[Discours prononcé au Boston College, lors d’une conférence sur les Alternatives au complexe militaro-industriel, dans un panel sur « Défendre des valeurs sans violence », le 5 avril 1975] [Et] finalement je me retourne le cœur, je tourne le mauvais côté vers l’extérieur, et le bon vers l’intérieur, et ne cesse de chercher un moyen de devenir…