En exclusivité : Me Catharine A. MacKinnon applaudit le mouvement #MeToo

« C’est la reconnaissance du harcèlement sexuel par le droit qui a brisé la règle de l’impunité selon laquelle plus un homme avait de pouvoir, plus il pouvait exiger de sexe des personnes moins puissantes que lui. »

Publicités

Andrea Dworkin parle de la liberté d’expression, de l’hétérosexualité, des productions « érotiques » et de son travail d’écriture

« Ce qui m’est arrivé est vraiment important et la façon dont j’ai appris ce que je sais est vraiment importante et les femmes ont un droit réel d’avoir une idée de ce que sont ces choses, mais les pornographes ont réussi, de concert avec les tribunaux, à créer un environnement social où je ne peux pas survivre en abordant ces sujets. Mon discours est aussi paralysé qu’il peut l’être. »

Préface de l’ouvrage Freedom Fallacy

  par Miranda Kiraly et Meagan Tyler Quelque chose est en train d’arriver. Après une décennie de discours à propos d’une ère « post-féministe », on assiste maintenant à de plus en plus de signes d’un renouveau féministe. La visibilité de notre activisme a conduit une foule de gens, qu’il s’agisse de chanteuses, de vedettes ou de…

Claire Potter : Harvey Weinstein et la question des complices

Harvey Weinstein et la question des complices  – Ce que la campagne #MoiAussi nous rappelle à propos des agressions sexuelles. Par Claire Potter, Washington Post, 20 octobre 2017 Moi, j’aimerais savoir ce qu’aurait dit Andrea Dworkin à propos de Harvey Weinstein. Cela fait un demi-siècle que Dworkin – participante controversée à la première génération de féministes…

Mickey Z. : Merci Andrea Dworkin.

Je suis une féministe, pas du genre fun. (Andrea Dworkin)1 Par Mickey Z., initialement publié le 7 mai 2016 sur World News Trust « Ce n’est que lorsque la virilité sera morte – et elle périra quand la féminité ravagée ne la supportera plus – alors seulement saurons-nous ce que c’est que d’être libre. » (Andrea Dworkin)2…

John Stoltenberg : Vivre avec Andrea

Par John Stoltenberg, initialement publié sur nostatusquo. J’avais 29 ans, au printemps 1974, lorsque, quittant à Greenwich Village une lecture de poésie devenue lourde de misogynie (une soirée de soutien à la War Resisters League, en plus !), j’ai croisé sur le trottoir Andrea, qui avait alors 27 ans. Elle avait quitté la salle pour la…

John Stoltenberg: Mettre en scène les derniers mots d’Andrea

Un manuscrit, découvert après la mort d’Andrea Dworkin, écrit sur son viol sous drogue, est maintenant une pièce de théâtre. Son compagnon de vie explique pourquoi. Par John Stoltenberg En mai 1999, à l’âge de 52 ans, Andrea est allée à Paris. Elle venait juste de terminer son livre Scapegoat: The Jews, Israel and Women’s…