Il est temps pour les progressistes de protéger les femmes plutôt que des pronoms – Julie BINDEL

« (…) les journalistes qui couvrent de tels enjeux décrivent avec beaucoup de précaution les transactivistes qui se livrent à des attaques contre les femmes ou encouragent ces agressions. Parfois, ils suggèrent même que ces agresseurs ont été poussés à la violence.(…) »