Quand PIVOT pivote…

Je me demande comment l’équipe de PIVOT justifie la publication d’un texte aussi contradictoire des valeurs affichées par ce média, alors que se multiplient les initiatives au Québec contre l’exploitation sexuelle commercialisée.

L’application des lois sur la prostitution aurait pu sauver Marylène Lévesque

« Marylène Lévesque a été tuée par un homme à Québec le mois dernier, et non par une loi, comme le prétendent certains partisans de l’industrie du sexe. L’idée que son assassin aurait été moins dangereux s’il avait eu le droit légal d’acheter du sexe est fausse. »

Atteinte injustifiable aux droits humains des femmes piégées dans l’industrie du sexe

« La prostitution s’en prend aux personnes vulnérables, qui sont en grande majorité des femmes, et continue d’exister parce que les hommes qui choisissent librement d’acheter du sexe veulent exercer leur privilège d’une manière dominante et violente. Je n’ai entendu aucun contre-argument de la part d’Amnesty ou de Human Rights Watch pour contrecarrer ce concept fondamental. »