Une clarification des principes féministes et de l’intersectionnalité

« Nous, les organisations et personnes soussignées, originaires du monde entier, avons rédigé cette déclaration parce que nous sommes préoccupées par le fait qu’une initiative visant à soutenir l’inclusion et l’intersectionnalité dans le mouvement des femmes soit utilisée pour promouvoir la prostitution en tant que travail. (…) »

Meghan Murphy: « L’identité de genre invisibilise le patriarcat » AUSSI: Tribune collective sur les agressions contre des lesbiennes

Le 10 mai 2017, Meghan Murphy, féministe radicale, et fondatrice du site canadien Feminist Current a été auditionnée par le Comité sénatorial canadien, aux côtés de Hilla Kerner de l’organisation Vancouver Rape Relief & Women’s Shelter [1] contre le projet de loi C-16 , la législation sur « l’identité du genre » au Canada. Voici une traduction de sa présentation.…

Rien ne viendra de rien

Affiché par Rebecca Mott sur son blog, le 22 juillet 2019 Se prostituer, c’est être dans le vide. C’est rien qui n’arrive à personne. Nos corps sont interdits d’existence. Notre douleur est réduite au silence. Notre désespoir est rejeté. Même notre souvenir d’avoir été humaine est effacé. Être prostituée, c’est n’être personne. Notre voix est…

Recensement des 1425 féminicides commis au Royaume-Uni depuis dix ans

« Faut-il se réjouir du fait que les chiffres n’ont pas empiré, compte tenu de l’accès accru sur Internet à une pornographie toujours plus violente, de l’augmentation apparente de la prédilection des hommes pour des actes sexuels brutaux, de la réduction des services d’aide spécialisée et de la baisse des taux de condamnation pour violence sexuelle ? Les interventions de type médical ont-elles masqué une augmentation d’une violence potentiellement mortelle ? Ou, comme nous le soupçonnons, le niveau constant de violence mortelle des hommes à l’égard des femmes et des filles indique-t-il un des grands échecs des politiques publiques de la dernière décennie ? »

Pour Amnesty International, un homme est une femme si bon lui semble

« L’organisation multimilliardaire prend ainsi, contre les femmes, le parti des violeurs qui se disent « femmes » pour être incarcérés avec leurs victimes, des athlètes médiocres qui préfèrent gagner contre des femmes que perdre contre des hommes, des voyeurs qui cherchent à s’imposer dans les salles de douche, les vestiaires et les W.-C. des femmes, des masculinistes qui multiplient des recours pour discrimination contre les refuges de violences conjugales, des politiciens qui accaparent les postes dédiés aux femmes, etc. etc. »