Qu’est-ce qu’une « TERF » et pourquoi est-ce important de le savoir dans le climat politique actuel ?

« En bref, une TERF est une féministe radicale de gauche qui reconnaît la réalité matérielle du sexe… Le récit dominant actuel veut qu’être « pro-trans » ou « trans inclusif » soit une position de gauche. Mais ce n’est pas le cas. Tout ce qui est « identité de genre » et « transgenriste » signale une adhésion à des stéréotypes politiquement régressifs, sexistes et homophobes. C’est l’idée la plus politiquement régressive que les Démocrates aient embrassée de mon vivant. Les TERFs voient clair dans tout cela. »

OPINION : Je suis une réfugiée du féminisme libéral

par Lavy Shwan Le 24 avril 2022 – https://reduxx.info/opinion-refugee-from-liberal…/… En préparation d’une opération d’extraction de mes implants mammaires, j’ai trouvé du réconfort dans la littérature féministe radicale. J’étais loin de me douter qu’il s’agissait d’une étape qui me conduirait à être qualifiée de « transphobe » et à être excommuniée des seuls espaces que j’ai toujours connus.…

Meghan Murphy: « L’identité de genre invisibilise le patriarcat » AUSSI: Tribune collective sur les agressions contre des lesbiennes

Le 10 mai 2017, Meghan Murphy, féministe radicale, et fondatrice du site canadien Feminist Current a été auditionnée par le Comité sénatorial canadien, aux côtés de Hilla Kerner de l’organisation Vancouver Rape Relief & Women’s Shelter [1] contre le projet de loi C-16 , la législation sur « l’identité du genre » au Canada. Voici une traduction de sa présentation.…

Rien ne viendra de rien

Affiché par Rebecca Mott sur son blog, le 22 juillet 2019 Se prostituer, c’est être dans le vide. C’est rien qui n’arrive à personne. Nos corps sont interdits d’existence. Notre douleur est réduite au silence. Notre désespoir est rejeté. Même notre souvenir d’avoir été humaine est effacé. Être prostituée, c’est n’être personne. Notre voix est…