Pape François, nous n’acceptons pas tes excuses creuses. Voici pourquoi.

« (…) La soi-disant « Doctrine de la découverte » était une sorte de déclaration catholique, qui prétendait que, de par la loi et l’intention divine, les dirigeants chrétiens (catholiques) étaient habilités à revendiquer et à exploiter les terres habitées par des païens (peuples autochtones). (…) »

Lettre à la femme qui m’a traitée de TERF et de transphobe haineuse, pour avoir défendu les droits des femmes

« (…) Souvenez-vous de moi lorsque vous lirez dans les journaux que les statistiques criminelles concernant les viols et les meurtres commis par des femmes sont en augmentation, et que les femmes commettent aujourd’hui un nombre bien plus élevé de viols et de meurtres que lorsque vous étiez adolescente ou jeune femme. Et vous savez que que ces « femmes » sont des hommes et que les statistiques sont fausses, mais contester cela serait un discours haineux. (…) »

Déclaration des femmes du parti Travailliste britannique

« (…) Les voix des lesbiennes ont été absentes de la plupart des discussions jusqu’à présent. Nous espérons que cet article important permettra d’amorcer de véritables échanges d’expériences et d’idées et de remettre en question le dogme de ceux qui nient la réalité du sexe biologique, dont peu ont l’expérience d’être trans-identifiés. (…) »

Des Canadiennes s’adressent au Parlement pour mettre fin au logement dans les pénitenciers féminins de criminels se disant « transgenres ».

. »Au cours des deux dernières années, Madame Mason, elle-même ex-détenue, a défendu les femmes criminalisées dans divers dossiers carcéraux, y compris la ségrégation, la fouille à nu et les conditions de détention pendant la pandémie de COVID-19. Dans ses communications avec ces femmes, beaucoup d’entre elles ont fait état d’expériences pénibles avec des prisonniers masculins. (…) Étant donné que tout compte rendu de violence commise par des personnes s’identifiant comme transgenres est traitée comme de la « transphobie », dans de nombreux cas, les femmes évitent de signaler leurs expériences. Cela se produit dans un contexte où les femmes « sont déjà réticentes à le faire en raison de la honte entourant les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel et le signalement en prison en général ».

Analyse réaliste des prétentions « égalitaires » du lobby des pères pour ce qui est des pensions et prestations dues aux enfants

« (…) Les hommes qui bénéficient d’une attention et d’une sympathie démesurée sont toujours les hommes que l’on force à payer cette pension, et l’on voit les groupes de « défense des droits des pères » s’essouffler à monter en épingle des cas particuliers d’hommes dont on allègue qu’ils « se retrouvent avec seulement 16 livres sterling après avoir payé la pension alimentaire », malgré le fait que moins de 50% des pères non résidents paient quoi que ce soit pour leurs enfants. (…) »