L’invention du «transboy»

Sous prétexte de « tolérance », des transactivistes cherchent à abolir les droits des femmes et des enfants, particulièrement ceux des filles que l’on convainc qu’elles sont « nées dans le mauvais corps » si elles osent s’affirmer. Lire Heather Brunskell-Evans à ce sujet.

Dworkin: La pornographie et le deuil

Le 15 novembre 1978, 7 000 femmes sont descendues dans les rues de San Francisco, envahissant et débordant les quartiers  » porno ». Cette manifestation pour reprendre la nuit » faisait partie d’un colloque de trois jours ayant pour thème :  perspectives féministes sur la pornographie », organisé par les Femmes Contre la Violence dans la Pornographie et dans les Média » de Berkeley. Avant de commencer la marche, la foule a écouté ce discours d’Andréa Dworkin.

Andrea Dworkin : Redéfinir la non-violence

[Discours prononcé au Boston College, lors d’une conférence sur les Alternatives au complexe militaro-industriel, dans un panel sur « Défendre des valeurs sans violence », le 5 avril 1975] [Et] finalement je me retourne le cœur, je tourne le mauvais côté vers l’extérieur, et le bon vers l’intérieur, et ne cesse de chercher un moyen de devenir…

« Pourquoi fait-il cela? » par Lundy Bancroft – chapitre 15

LUNDY BANCROFT: « La violence masculine intime est un problème que l’on peut résoudre. Nous connaissons son origine, nous savons pourquoi les abuseurs rechignent à changer et nous savons ce qu’il faut pour faire cesser leur violence. Les hommes violents excellent à créer une impression de mystère et d’intrigue mais, une fois ces écrans de fumée dissipés, nous sommes confrontés à un tort moral évident et à la responsabilité d’y remédier sans détours. Tout ce que cette tâche exige, c’est un esprit clair et une volonté collective. »

Féminicide : 2005-2018 – Qu’est-ce qui a changé?

« À la lumière de la littérature scientifique, corroborée par les récits des femmes et des intervenantes des centres contre la violence faite aux femmes (centri antiviolenza), force est donc inévitablement d’en arriver à une terrible conclusion : plus les femmes cherchent à protéger les enfants d’un homme violent, plus le système les punit… »