Entretien avec Rebecca Mott, femme sortie de la prostitution

 »(,,,) L’abolition est toujours ancrée dans la restitution de leurs droits de la personne et de leurs voix aux personnes réduites au silence et opprimées. Cela signifie qu’il faut s’attaquer à ceux qui sont au pouvoir – c’est donc toujours de l’anticapitalisme et de l’antipatriarcat. Les problèmes surviennent quand les voix des opprimées sont tenues pour une valeur symbolique faites pour être symboliques ou réduites au silence. Cela est courant dans les grands groupes abolitionnistes, souvent influents, où les femmes sorties du milieu sont utilisées et jetées, traitées comme des actrices sous-humaines et non comme des êtres humains à part entière.(…) »

Un nouveau livre explique les raisons pour lesquelles les femmes sont blâmées pour tout.

« Les résultats de cette enquête sont déprimants mais révélateurs, dit-elle. J’ai été surprise de voir combien d’hommes et de femmes adultes pensaient qu’il était normal d’avoir des relations sexuelles avec une femme pendant son sommeil. Dans ce scénario, 20 % des personnes interrogées ont déclaré que si un homme a des relations sexuelles avec une femme endormie, c’est de sa faute à elle… »