« Les hommes ont plus besoin de savoir où est le clitoris qu’ils n’ont besoin d’allonger leur pénis. »

« Si l’homme n’arrive pas à éjaculer, c’est un drame ; mais combien de fois les femmes n’ont pas d’orgasme et que ce n’est pas grave. »

INTERVIEW : Les attaques menées contre les féministes radicales atteignent l’Argentine

FRIA: « Le féminisme radical repose sur une base solide – à la fois sur le plan conceptuel, dans son mode d’articulation théorique, mais aussi en termes de valeurs que nous apprenons de lui, ce qui rend notre lutte pour la libération plus facile à porter. Nous devons donc nous y accrocher pour éviter que la lutte pour la libération des femmes ne soit diluée et cooptée par d’autres luttes qui prétendent être nos luttes mais ne le sont pas. Ce qui est clair pour nous, c’est que les mouvements qui produisent le plus de résistance sont les mouvements réellement révolutionnaires. »

Les enfants trans – il est temps d’en parler. Version française d’une vidéo documentaire réalisée par Stella O’Malley

Pour introduire ce documentaire sur des questions liées au phénomène du transgenrisme, récemment réalisé par Stella O’Malley pour la chaîne de télévision Channel 4 au Royaume-Uni, qui l’a diffusé ce mercredi 21 novembre 2018, et que vous trouverez sous-titré en français, ci-après, nous vous proposons la critique formulée à son sujet par Suzi Feay pour le Financial Times.

Allocution de la philosophe Kathleen Stock à Brighton

« Les transactivistes voudraient vous amener à croire qu’il n’y a pas de conséquences importantes ou de conflits d’intérêts pour les femmes biologiques si les transfemmes auto-identifiées sont acceptées comme des femmes au sens propre dans tous les contextes possibles. Je ne crois pas que ce soit vrai.
Je pense qu’il existe certaines autorisations, protections et ressources qui, si elles sont accordées aux transfemmes sur une simple autodéclaration, enlèvent quelque chose aux femmes biologiques ; et, en raison du sexisme, elles enlèvent en fait des choses qui sont DÉJÀ déficientes. »

Rape Relief c. Nixon, la transphobie, et l’importance des espaces réservés aux femmes : une entrevue avec Lee Lakeman

« C’est un enjeu très important. Si vous croyez que la classe, la race et le genre sont des catégories cruciales de lutte dans notre société, alors vous devez, à un moment donné, vous demander : est-ce que les gens de la classe ouvrière ont le droit d’exclure les riches de leur groupe quand ils et elles veulent se parler des stratégies à adopter et de comment les mettre en œuvre ? Des personnes racisées sont-elles autorisées à avoir leur propre organisation ? En droit canadien, de tels choix sont autorisés : la loi dit, oui… »