Mise à jour sur l’intimidation et le harcèlement menés contre une philosophe féministe par l’Université de Bristol

Toutes ces femmes de notre panel académique et la Professeure Stock ont besoin d’un meilleur soutien et de voir leurs droits déjà établis respectés. Pourtant, université après université après université, et même des syndicats, ont plié sous la pression des tyrans qui s’intitulent transactivistes. Dans notre cas, l’université de Bristol est heureuse de gaspiller plus d’un an de temps du  tribunal, y compris les deux heures de l’audience du 17 novembre, en recourant à des faux-fuyants et à des manigances lâches pour justifier le climat toxique qu’elle a déjà créé.

Des Canadiennes s’adressent au Parlement pour mettre fin au logement dans les pénitenciers féminins de criminels se disant « transgenres ».

. »Au cours des deux dernières années, Madame Mason, elle-même ex-détenue, a défendu les femmes criminalisées dans divers dossiers carcéraux, y compris la ségrégation, la fouille à nu et les conditions de détention pendant la pandémie de COVID-19. Dans ses communications avec ces femmes, beaucoup d’entre elles ont fait état d’expériences pénibles avec des prisonniers masculins. (…) Étant donné que tout compte rendu de violence commise par des personnes s’identifiant comme transgenres est traitée comme de la « transphobie », dans de nombreux cas, les femmes évitent de signaler leurs expériences. Cela se produit dans un contexte où les femmes « sont déjà réticentes à le faire en raison de la honte entourant les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel et le signalement en prison en général ».

Levée de fonds pour le film « My name is Andrea »

L’une de nos productrices a écrit : « En repoussant les limites de la narration non romanesque, le film montre (plutôt que raconte) la nature épique de la misogynie culturelle et nous interpelle sur les raisons pour lesquelles nous rejetons certaines femmes, sur ce qui nous ouvre à d’autres voix et sur les raisons pour lesquelles la plupart d’entre nous capitulent tacitement devant une culture de violence systémique envers les femmes ».

LLEGAMOS! Nous sommes arrivé-e-s…

« …Des voiliers portant « des camarades de l’Europe insoumise » se sont approchés pour les accueillir, ou pour vérifier le fondement des rumeurs « qui courent dans les quartiers, les champs et les montagnes du monde : les Zapatistes ont envahi l’Europe! »…. »

Amérique du Nord – Grands pas en avant dans la lutte contre l’exploitation sexuelle

Dawn Hawkins nous informe aujourd’hui de grandes avancées dans la lutte contre l’exploitation sexuelle sous toutes ses formes. Mme Hawkins est présidente directrice générale du National Center on Sexual Exploitation (NCOSE), un organisme de bienfaisance qui s’est imposé comme chef de file dans la dénonciation des liens entre toutes les formes de sévices sexuels et…

Au Canada, une organisation pénitentiaire féminine rejette les préoccupations exprimées par des femmes concernant la violence de détenus trans

Par Karen Finlay, https://www.womenarehuman.com/ – 7 juin 2021 — Ottawa, Canada. Le 2 juin 2021, un groupe de femmes ayant déjà été incarcérées vient d’adresser une lettre ouverte à l’Association canadienne des sociétés Elizabeth Fry (ACSEF), pour “déplorer comment vous nous avez fait taire et refusé de tenir compte des menaces urgentes de violence pesant…