Andrea Dworkin : « La pornographie : une réalité »

La pornographie : une réalité.[*]    [Dworkin a prononcé cette allocution, « Porn Happens to Women » lors d’une conférence intitulée « Speech, Equality and Harm: Feminist Legal Perspectives on Pornography and Hate Propaganda » à la Faculté de droit de l’université de Chicago, le 6 mars 1993. Le texte a d’abord été publié dans l’anthologie The Price We Pay :…

Debbie Cameron : Nous devons parler du viol.

« Quand un viol n’est-il pas un viol ? Si l’on se fie aux apparences, la réponse est : «la plupart du temps». Sur plus de 58 000 signalements de viols parvenus à la police anglaise et galloise l’année dernière, seuls 1758 ont donné lieu à une accusation de viol, sans même parler de condamnation.(…) »

La pornographie, c’est de la prostitution filmée, et totalement dépénalisée. Cela ne la rend pas sûre.

Par Michelle Kelly, sur le blog Nordic Model Now, 4 septembre 2019 En tant que survivante de l’exploitation sexuelle commercialisée, tant dans le secteur de la prostitution que dans celui de la pornographie, je trouve absolument ridicule la prétention qu’il faille dépénaliser les tierces parties, par exemple les proxénètes, pour « assurer la sécurité de…

« Prostitution, a basis for inequality » by Géraldine Viredaz

The University of Lausanne (UNIL) recently hosted a conference on feminism in favour of abolition, at which prostitution was defined as a hard core of gender inequalities. “Sexual intercourse in the absence of desire on the part of the woman”. That is how Patrizia Romito, professor at the University of Trieste, defines prostitution. On Friday,…

«La prostitution, socle des inégalités» par Géraldine Viredaz

L’UNIL (Université de Lausanne) a accueilli en juin dernier un colloque consacré au féminisme abolitionniste. La prostitution y a été définie comme noyau dur des inégalités de genre. « Un rapport sexuel sans désir de la part de la femme ». C’est ainsi que Patrizia Romito, professeure à l’université de Trieste, définit la prostitution. Pour…

La prostitution est au cœur de l’oppression des femmes – alors pourquoi beaucoup de gens de gauche la défendent-ils ?

THAIN PARNELL s’interroge sur les défenseurs de la prostitution qui se disent marxistes et refusent de tenir compte de la position réelle de Marx sur la question. La prostitution est l’une des plus anciennes institutions capitalistes de la planète. Alors pourquoi beaucoup de personnes à gauche la défendent-ils aujourd’hui avec ardeur ?   Pendant des…