Recension de TRANS par Yolande Geadah

« J’ai terminé avec un immense intérêt la lecture de Trans, Quand l’idéologie rencontre la réalité par Helen Joyce. Dans un langage clair et très accessible, ce livre rigoureux et respectueux de la diversité nous aide à mieux comprendre les enjeux complexes liés à l’identité de genre.

À l’aide d’exemples concrets, tirés de divers contextes, il illustre les nombreux défis soulevés par ce sujet délicat. Il démontre entre autre comment le lobbyisme soutenant l’idéologie du genre a réussi à influencer les lois et les politiques de nombreux pays, y compris au Canada, en faveur de l’auto déclaration de l’identité de genre. S’appuyant sur de fausses analogies, ce lobbyisme a ainsi favorisé l’inclusion d’hommes s’identifiant comme femmes, tout en gardant leurs attributs masculins, à l’intérieur des prisons, des vestiaires et des maisons d’hébergement destinées aux femmes, ainsi que dans les compétitions sportives féminines. Or les espaces non-mixtes sont encore nécessaires pour assurer l’équité et la sécurité des femmes, ce qui n’équivaut nullement à l’exclusion des homosexuels ni à une forme de ségrégation raciale.

Par ailleurs, on voit mal en quoi de telles politiques peuvent aider les personnes trans qui seraient victimes de violences et de discrimination dans l’emploi, le logement ou ailleurs. De plus, les solutions préconisées vont à l’encontre de certains acquis féministes, ainsi que des intérêts des homosexuels et surtout des mineurs qui se questionnent sur leur propre identité de genre. Ces questions concernent toute la société et pas uniquement les personnes souffrant de la dysphorie du genre ou les groupes qui prétendent les représenter.

Finalement, ce livre contribue à ouvrir les yeux sur les reculs que peuvent représenter certains changements juridiques et politiques mal avisés, préconisés au nom de la défense des droits humains des transgenres. Un grand merci à l’autrice et à M Éditeur qui a osé traduire et publier ce livre essentiel et courageux, compte tenu de la stigmatisation de toute critique de l’idéologie du genre encouragée par les lobbyistes qui entretiennent la confusion totale sur ce sujet.

Yolande Geadah est essayiste et a reçu le Prix Condorcet en 2007 pour sa défense de la laïcité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.