Pornhub : La dégringolade des géants du porno se poursuit

« Le président-directeur général et le directeur de l’exploitation de MindGeek, la société mère du site Web controversé Pornhub de divertissement pour adultes, viennent de démissionner après plus d’une décennie à la tête du géant mondial de la pornographie. Le PDG Feras Antoon et le directeur de l’exploitation David Tassillo, tous deux copropriétaires de MindGeek aux côtés de l’homme d’affaires autrichien clandestin Bernd Bergmair, ont quitté leurs fonctions mardi, selon un communiqué de la société. Ils demeurent actionnaires de MindGeek.

Parallèlement aux changements de direction, deux sources proches de l’entreprise ont déclaré que MindGeek avait commencé à licencier un certain nombre de ses employé.es, dans le but de réduire ses coûts après avoir subi d’importantes baisses de revenus depuis 2020. Ces sources ont déclaré que MM. Antoon, Tassillo et Bergmair conservent toujours une participation majoritaire à l’entreprise et qu’ils ont l’intention d’en conserver le contrôle en tant qu’actionnaires majoritaires.

Le Globe and Mail n’identifie pas ses sources car elles ne sont pas autorisées à parler publiquement de l’entreprise. MindGeek n’a pas répondu spécifiquement aux questions du Globe&Mail sur le nombre d’employé.es que la société avait licencié.es et si les licenciements étaient effectifs immédiatement. Mais sur Twitter, un certain nombre d’employé.es de MindGeek ont déclaré avoir été licencié.es lors d’une réunion mardi matin.

Les 18 derniers mois ont été mouvementés pour la société basée au Luxembourg (dont le bureau principal est à Montréal). Elle a été frappée par de multiples poursuites judiciaires dans différentes juridictions de la part de femmes qui allèguent que Pornhub et ses sites Web pour adultes affiliés ont publié des vidéos sexuelles non consensuelles mettant parfois en scène des filles mineures.

Les poursuites ont été déclenchées par de nombreux reportages dans les médias, notamment un récit de décembre 2020 (traduit ici sur TRADFEM) de Nicholas Kristof, alors chroniqueur au New York Times, qui détaillait des récits d’agressions sexuelles sur des adolescentes, qui avaient été enregistrées et téléchargées sur Pornhub. Un grand nombre d’annonceurs ont par la suite pris leurs distances de Pornhub, y compris, de manière cruciale, Visa et Mastercard, qui permettaient aux utilisateurs de payer pour du contenu pour adultes.

MindGeek emploie environ 1 200 personnes et exploite certains des sites pornographiques payants et gratuits les plus populaires au monde, notamment Pornhub, YouPorn et RedTube.

La déclaration de la société indique que l’équipe de direction de MindGeek « gérera les opérations quotidiennes à titre provisoire » pendant qu’elle cherchera des remplaçants pour les deux principaux postes de direction. Le plan de transition de M. Tassillo et M. Antoon de leurs rôles était en développement depuis le début de 2022, a déclaré la société.

La principale source de revenus de MindGeek, selon un dossier de présentation aux investisseurs de 2021 consulté par The Globe, provient de ses sites de type « Tube » – Pornhub, RedTube, YouPorn et Brazzers. La société génère également des revenus de ses sites payants et de sa division de jeux.

Le pitch deck de l’entreprise, réalisé lorsque MindGeek envisageait de vendre certaines parties de l’entreprise, montrait que ses revenus annuels prévus pour 2021 étaient de 574 millions de dollars US. En 2020, la société a généré des revenus de 731 millions de dollars US. MindGeek n’a pas répondu à une demande de commentaire sur le montant que la société a gagné en 2021, et sur ses revenus prévus pour 2022. Mais la société a déclaré qu’elle recevait 150 millions de visiteurs mondiaux par jour.

Un récent article du New Yorker sur MindGeek (traduit ici par TRADFEM) indiquait qu’elle recevait environ 4,5 milliards de visites chaque mois en 2020, soit presque le double de Google et Facebook réunis. Et les activités de l’entreprise ne se limitent pas au divertissement pour adultes – elle possède TrafficJunky, un réseau publicitaire qui dit diffuser jusqu’à 4,6 milliards d’impressions publicitaires chaque jour sur des sites pornographiques.

L’année dernière, le Globe&Mail a rapporté que MindGeek avait reçu des offres de plusieurs groupes d’investisseurs pour acheter la société, mais que toutes les offres avaient été rejetées par le principal actionnaire de la société, M. Bergmair. L’une des offres a été faite par Chuck Rifici, un entrepreneur en série dans le secteur du cannabis qui a cofondé Canopy Growth Corp. À l’époque, M. Tassillo et M. Antoon étaient apparemment désireux de recevoir des offres d’achat de la société, mais M. Bergmair a finalement mis fin aux discussions parce qu’il était réticent à céder sa propriété en cas de vente.

Dans sa déclaration sur les départs de M. Antoon et de M. Tassillo, MindGeek a déclaré que la société commence à « investir profondément » dans l’expansion des « offres provenant surtout de de créateurs de contenu », et fournit actuellement « à des centaines de milliers de modèles la possibilité de gagner leur vie. »

Les problèmes de litiges de MindGeek semblent persister. En avril, le cabinet d’avocats spécialisé dans les préjudices corporels Diamond & Diamond Corp. a lancé une action collective de 500 millions de dollars contre MindGeek, affirmant que Pornhub n’a pas réussi à « filtrer correctement le contenu sexuel » téléchargé sur son site. Six mois avant ce procès, la société a réglé un autre procès, intenté par 50 femmes – dont trois Canadiennes – qui prétendaient que MindGeek avait tiré profit de vidéos publiées sans leur consentement. Les termes de ce règlement n’ont pas été rendus publics.

MindGeek a déclaré à plusieurs reprises qu’elle prenait au sérieux la sécurité sur Internet et la modération du contenu, et a noté dans sa déclaration de mardi qu’elle était la première grande plateforme pornographique à exiger de ses producteurs qu’ils présentent une pièce d’identité délivrée par le gouvernement qui passe la vérification d’un tiers afin de pouvoir télécharger du contenu sur ses sites. »

Reporter: Vanmala Subramaniam

Version originale: https://www.theglobeandmail.com/…/article-pornhub…/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.