Des sondages réalisés aux États-Unis révèlent un changement d’attitude à l’égard de l’idéologie transgenriste.

(BINARY Australia, le 9 novembre 2021)

Ce changement est détaillé dans un sondage réalisé en septembre par le Public Religion Research Institute, un organisme pro-transgenrisme. Le sondage du groupe montre une forte baisse, depuis trois ans, du soutien aux garçons jouant dans des sports de filles, et à l’affirmation de l’idéologie selon laquelle le sens du « genre » personnel des personnes n’est pas lié à leur sexe biologique.

Le soutien à ce programme politique extrémiste est en baisse.

Un tiers des Américains (36 %) pensent que ces étudiants [masculins] devraient être autorisés à participer à des événements sportifs [féminins] », selon l’enquête menée auprès de 5415 adultes, qui a été très peu couverte par la presse. Il s’agit d’une baisse d’un tiers par rapport à 2018, où 50 % des Américains se disaient d’accord pour que des transgenres masculins participent à des sports de filles.

Plus fondamentalement, le sondage montre une baisse d’un tiers sur deux ans de la part des personnes qui pensent qu’il existe d’autres genres que l’homme et la femme. En 2021, seuls 17 % des Américains croient fermement qu’il existe plusieurs « genres », contre 24 % en 2019.

Il y a trois ans, la question n’était pas largement débattue, près de la moitié des personnes interrogées pensaient qu’il serait normal d’autoriser les hommes à entrer dans les catégories et les espaces sportifs féminins. À mesure que la question s’est réchauffée dans le domaine public, un changement significatif s’est produit.

Selon le sondage, le changement le plus important s’est produit chez les républicains et les indépendants :

Le soutien [à la fin des sports non mixtes] a diminué de manière drastique chez les républicains – par plus de deux tiers – depuis 2018, lorsque 30 % soutenaient la participation [des transgenres]. Le soutien des indépendants a diminué d’un tiers, passant de 46 pour cent en 2018, et le soutien des démocrates a diminué de 11 points de pourcentage, en baise par rapport au chiffre de 73 pour cent en 2018.

Les démocrates, en revanche, soutiennent fermement l’élimination des sports non mixtes au nom de la libération de toute barrière physique ou sociale. Par exemple, 62 % des démocrates sont favorables à ce que les garçons puissent jouer dans les matchs de filles, indique le rapport.

La porte-parole de Binary , Kirralie Smith, a déclaré que les résultats ne sont pas surprenants.

« Comme de plus en plus de personnes sont directement touchées par cet agenda insidieux, il est évident que l’opinion publique va changer », a-t-elle déclaré.

« Nous parlons de filles, de femmes, de sœurs, de tantes et d’amies dont le sport est détourné et dont la sécurité et la vie privée sont mises en danger dans les vestiaires et les espaces réservés aux femmes.

« Les écoles sont confrontées à des agressions sexuelles et les prisonniers masculins sont logés avec des femmes.

« Cette idéologie politique commence à être exposée pour ce qu’elle est : un mouvement anti-science, anti-femmes et anti-enfants. »

Version originale: https://www.binary.org.au/new_poll_shows_a_big_drop_in_support_for_the_trans_agenda?

Traduction: TRADFEM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.