Nous ne pouvons plus laisser des femmes extraordinaires comme Rosie Duffield être traitées comme des boucs émissaires


par JULIE BINDEL


20 septembre 2021
https://www.mailplus.co.uk/edition/comment/107248/we-cant-let-extraordinary-women-like-mp-rosie-duffield-be-treated-like-scapegoats-any-longer?

Les poignards sont dégainés contre la députée travailliste Rosie Duffield depuis qu’elle a fait la monstrueuse erreur de souligner que la biologie des femmes est réelle et pertinente.

La situation a atteint son paroxysme ces dernières semaines, avec des menaces sérieuses à son encontre qui ont abouti à ce qu’elle ne se sente pas en sécurité pour assister à la prochaine conférence du parti travailliste. N’ayant reçu aucun soutien public de la part de hauts fonctionnaires du parti, Rosie, qui a prononcé un discours enthousiaste à la Chambre des communes sur son expérience en tant que victime de violence conjugale – laissant de nombreuses personnes en larmes dans la salle – a été assiégée et qualifiée de « bigote transphobe » par ceux qui semblent auditionner pour le rôle de « Grand Inquisiteur ».

Nombre de ses détracteurs sont des hommes blancs actifs dans les médias sociaux, le genre de personnes qui semblent adorer lorsqu’une excuse toute prête se présente pour dénigrer les femmes au nom du « progrès » et des droits LGBTQ, notamment un chroniqueur de premier plan.

Il y a aussi Ed Davey, leader des libéraux-démocrates, qui a récemment déclaré qu’il ne croyait pas aux espaces réservés aux femmes. Ces espaces comprennent les prisons, les services psychiatriques, les vestiaires, les installations sportives, les refuges et les centres d’aide aux victimes de viol. Tous ces lieux doivent être ouverts aux hommes nés dans le pays, affirme Davey, car s’ils ne le sont pas, certaines « transfemmes » pourraient éprouver des difficultés à y accéder.

La députée travailliste Rosie Duffield manquera la conférence du parti pour des raisons de sécurité.

Jeter la moitié de la population sous un bus pour apaiser la plus petite des minuscules minorités qui souhaite entrer dans les espaces réservés aux femmes est une abomination. Demander la fin des services non mixtes semble cruel et narcissique. Moi-même et d’autres féministes avons proposé de soutenir et de conseiller les transfemmes sur la manière de mettre en place leurs propres services.

J’ai appris à connaître Rosie grâce à notre travail commun sur la lutte contre la violence masculine et l’exploitation des femmes et des filles. Je la connais comme une personne authentique et engagée. Rosie fait le travail difficile et ingrat de souligner la responsabilité des hommes dans la lutte contre la violence masculine, et je crois que c’est la raison pour laquelle elle a été si ciblée et vilipendée.

Les misogynes n’aiment vraiment pas que les femmes se mobilisent. Ils s’opposent au fait que nous dénonçons certains comportements et attitudes atroces des hommes. Ils se sentent menacés lorsque les femmes disent que nous voulons nos propres espaces et que les hommes ne devraient pas y être accueillis.

Il est tout simplement honteux que la présidente du caucus des femmes du parti travailliste au Parlement ne puisse pas assister à la conférence parce que sa sécurité est menacée. Les hommes de gauche ne souhaitent pas que leur misogynie soit étalée au grand jour, mais c’est ce qui doit arriver pour que les choses changent.

Hier, j’ai découvert qu’on m’avait empêchée de prendre la parole devant la section des femmes travaillistes de ma propre circonscription pour parler de la violence à l’égard des femmes et des filles, parce qu’un homme blanc et hétérosexuel s’y est opposé et a opposé son veto à l’invitation.

Rosie Duffield défend toutes les femmes au sein du parti travailliste, mais malheureusement, elle n’a pas été soutenue autant qu’elle le devrait.

J’ai parlé en coulisses à un certain nombre de femmes de haut rang du parti, qui sont toutes d’accord avec Rosie et la soutiennent, mais malheureusement pas publiquement – peut-être par peur de subir le même traitement.

Mais ce n’est pas de la sororité. Nous sommes censées nous défendre les unes les autres et en subit les conséquences si nécessaire. C’est la nature du féminisme.

Nous ne pouvons pas laisser Rosie Duffield être traitée plus longtemps comme un bouc émissaire.

Traduit par TRADFEM

Tous droits réservés à Julie Bindel et au Mail+

JULIE BINDEL est l’autrice de plusieurs ouvrages dont The Pimping of Prostitution: Abolishing the Sex Work Myth (Palgrave), et, tout récemment, FEMINISM FOR WOMEN: The Real Route to Liberation (Hachette UK).

4 réflexions sur “Nous ne pouvons plus laisser des femmes extraordinaires comme Rosie Duffield être traitées comme des boucs émissaires

  1. FORMIDABLE ! La gauche assume sa misogynie au nom du « progressisme ». Le sexe « silencieux » doit le rester sous peine de représailles à cause d’une minorité tapageuse et agressive qui se sent offensée. Bref, nos trans activistes religieux ne sont pas, certes, des talibans, mais ils ont rétabli le délit de blasphème au nom d’un « ressenti » subjectif et déboulonné Darwin.

    J'aime

  2. Les transactivistes n’ont de pouvoir que celui que lui accordent des médias libéraux toujours en quête de nouveaux discours antiféministes et misogynes. On parle également de « capture institutionnelle » quand des institutions soi-disant progressistes cèdent aux prétentions du lobby transgenriste et acceptent d’effacer la catégorie femmes et les réalités biologiques féminines sous prétexte qu’elles marginaliseraient les hommes se prétendant tels.

    Aimé par 1 personne

  3. Si les médias les écoutent et relaient leurs discours c’est que lobby des activistes est bien financé par les milliardaires de la Silicon Valley

    Aimé par 1 personne

  4. Il est clair que l’argent est le nerf de la guerre, mais ne négligeons pas l’intimidation pratiquée contre celles qui désignent certaines réalités qui contreviennent à l’idéologie du masculin bénéfique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.